Lettre d’information de l'EPR n°7 : Les contrôles de l’ASN évoluent avec les activités de construction

Publié le 26/01/2010 à 12:19

Note d'information

Au cours du second semestre 2009, l’ASN a poursuivi le contrôle du chantier de construction du réacteur EPR de Flamanville 3.

Traitement des reprises de bétonnage

Reprise du bétonnage

Lors des inspections de l’année 2009, les inspecteurs de l’ASN ont plusieurs fois constaté des reprises de bétonnage[1] dont la rugosité n’était pas satisfaisante. Lors de l’inspection du 26 août 2009, l’ASN et l’IRSN ont, de plus, identifié l’utilisation d’un produit chimique qui n’est pas spécifiquement conçu pour le traitement des reprises de bétonnage.

A l’issue de cette inspection, l’ASN a demandé à EDF d’arrêter l’utilisation de ce produit et de faire un bilan de toutes les méthodes de traitement des reprises de bétonnage utilisées sur le chantier de Flamanville 3. L’ASN a par ailleurs demandé à EDF d’analyser les conséquences de l’utilisation de ce produit pour les zones où il a été employé.

Simultanément, l’ASN a demandé à ce que les méthodes de traitement des reprises de bétonnages utilisées sur le chantier de Flamanville 3 fassent l’objet d’une qualification complète. Les études sont en cours d’exécution par EDF.

Dérogations aux règles de conception et de construction du génie civil

Les règles de conception et de construction pour le génie civil du réacteur EPR de Flamanville 3 sont réunies au sein d’un document appelé ETC-C[2], qui a été analysé par quadrillage par l’ASN et son appui technique, l’IRSN, dans le cadre de l’examen de la demande d’autorisation de création de Flamanville 3. Ces règles sont élaborées par des industriels du secteur nucléaire à partir des règles de l’art et des normes en vigueur dans les autres secteurs d’activité. Elles capitalisent également l’expérience acquise lors de la construction des précédentes centrales nucléaires en France et en Allemagne.

Les dérogations ponctuelles à l’ETC-C doivent faire l’objet de justification et de mesures compensatoires permettant d’atteindre le même niveau de sûreté.

Lors des inspections sur le chantier et dans les services centraux d’EDF, l’ASN a constaté de nombreuses dérogations aux règles de conception et de construction pour le génie civil du réacteur EPR de Flamanville 3. Suite à ces inspections, l’ASN estime que la rigueur dans l’identification et la justification de ces dérogations doit être renforcée. L’ASN a également demandé à EDF de vérifier que l'ensemble des dérogations à l'ETC-C était correctement identifié.

Contrôle de la fabrication des composants des circuits primaire et secondaire

Lors des inspections relatives à la fabrication des équipements sous pression nucléaires, conduites chez le fabricant AREVA NP, ses fournisseurs et leurs sous-traitants, des écarts qui résultent souvent de la complexité du référentiel déclaré par les fabricants ont été constatés. L’ASN s’assure du traitement adéquat de chacun d’entre eux.

Plusieurs dossiers relatifs à la conception et à la fabrication de composants des circuits primaire et secondaires du réacteur EPR ont par ailleurs été instruits par l’ASN (cuve, pompes primaires, mécanismes de commande des grappes de contrôle, pressuriseur, générateurs de vapeur, tuyauteries, vannes et robinets).

A la fin de l’année 2009, l’ASN a pris position sur le traitement proposé par AREVA NP d’une anomalie de fabrication d’un composant d’un générateur de vapeur. Les résultats d’essais demandés et les inspections réalisées ont permis in fine d’accepter la solution proposée par AREVA NP de remplacer ce composant par un autre, dont la fabrication était déjà achevée, mais dont les caractéristiques n’étaient pas identiques.

Au cours de l’inspection de revue des activités d’AREVA NP pour la fabrication des équipements sous pression nucléaires, l’ASN a noté le caractère satisfaisant de différents processus clés pour assurer la qualité des productions, mais a constaté que les rôles et missions des personnes en charge de la qualité devaient être clarifiés. L’ASN a demandé à AREVA NP d’améliorer les modalités de prise de décision, l’agrément et la surveillance des fournisseurs et de progresser dans le domaine de la documentation réglementaire.

Relations internationales

Visite des inspecteurs de la NRC

L’ASN entretient des échanges réguliers avec les autorités de sûreté nucléaire étrangères sur le contrôle de la construction de réacteur de type EPR. Ces échanges concernent à la fois les activités de réalisation sur le chantier, la fabrication des composants en usine et l’examen de la conception détaillée du réacteur.

En septembre, deux inspecteurs de l’Autorité de sûreté nucléaire finlandaise (STUK) ont effectué une inspection croisée sur le chantier de Flamanville 3. En octobre, deux inspecteurs de l’autorité de sûreté américaine (NRC) ont effectué une immersion d’une semaine à l’ASN et ont participé à une inspection croisée. Enfin, en décembre, un inspecteur de l’Autorité de sûreté suisse (ENSI) a participé à une inspection croisée sur la prise en compte sur le chantier des facteurs organisationnels et humains. Dans les trois cas, ces visites ont permis aux inspecteurs de dialoguer sur la conception du réacteur, les méthodes mises en œuvre sur le chantier par l’exploitant et de comparer les pratiques de contrôle.

Dans le domaine du contrôle de la fabrication des équipements sous pression nucléaires, les relations bilatérales avec l’Autorité de sûreté américaine (NRC) ont conduit à un échange de personnel. Un inspecteur de la NRC travaille ainsi au sein de la direction des équipements sous pression nucléaires de l’ASN.

Inspection du travail en 2009

Dans le cadre des contrôles réalisés en 2009, l’inspecteur du travail de l’ASN chargé du contrôle du chantier Flamanville 3 a adapté son action aux enjeux liés notamment à l’augmentation sensible du nombre de travailleurs présents et à la diversification des activités de construction, et donc des risques, se déroulant sur le chantier.

Ainsi, l’inspecteur du travail, en relation avec les autres services de l’État compétents, a particulièrement contrôlé le respect des dispositions du droit du travail relatives au détachement de travailleurs étrangers et à la sécurité des salariés sur le chantier. En 2010, compte-tenu des résultats des contrôles réalisés en 2009 et des autres éléments portés à la connaissance de l’inspecteur du travail, l’ASN compte renforcer son action de contrôle sur le respect des dispositions réglementaires sur le temps de travail, la sécurité sur le chantier en particulier sur les risques chimiques et les risques de chute de hauteur.

[1] Une reprise de bétonnage correspond à une surface délimitant deux coulées successives de béton. Ces reprises doivent faire l’objet d’un traitement, le plus souvent mécanique, afin d’obtenir une adhérence suffisante entre les deux couches.

[2] EPR Technical Code for Civil Works : recueil des règles de conception et de construction du génie civil du réacteur EPR

Accéder à la rubrique "L'actualité du contrôle du chantier de construction du réacteur Flamanville 3

Date de la dernière mise à jour : 02/06/2017