L'International Nuclear Regulators' Association (INRA) insiste sur le maintien d'un haut niveau de sûreté nucléaire dans le monde

Publié le 07/05/2008 à 00:00

Note d'information

L'International Nuclear Regulators' Association (INRA), qui regroupe les Autorités de sûreté de l'Allemagne, du Canada, de la Corée, de l'Espagne, des États-Unis, de la France, du Japon, du Royaume-Uni et de la Suède et dont la présidence est assurée, pour l'année 2008, par le président de la Nuclear Regulatory Commission (Autorité de sûreté nucléaire américaine), a adopté une déclaration encourageant tous les pays désireux de poursuivre leur développement électronucléaire et ceux qui souhaitent se tourner vers le nucléaire à promouvoir et à maintenir un haut niveau de sûreté nucléaire.
 
En particulier, l'INRA appelle tous les pays intéressés à mettre en place une Autorité de sûreté indépendante et dotée de la compétence et des moyens humains et financiers  nécessaires à l'exercice de ses responsabilités. La déclaration de l'INRA met également au premier plan la nécessité de promouvoir dans ces pays, le développement d'une « culture de sûreté », ancrée dans l'organisation des pouvoirs publics, qui donne à la sûreté nucléaire la première priorité. Enfin, les pays désireux de développer un programme électronucléaire sont invités à tenir compte des délais nécessaires au développement de cette infrastructure globale.
 
Le texte de cette déclaration a été adressé au directeur général de l'AIEA, en souhaitant que ce message puisse être porté à la connaissance de tous les États membres de l'agence. L'ASN considère comme essentiel qu'en présence d'un nombre important de projets de réacteurs nucléaires dans le monde, la déclaration de l'INRA place la sûreté nucléaire en première priorité.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017