L'ASN classe au niveau 2 de l'échelle INES une anomalie constatée sur les centrales nucléaires d'EDF

Publié le 09/04/2004 à 00:00

Communiqué de presse

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a décidé de classer au niveau 2 de l'échelle internationale des événements nucléaires (échelle INES) une anomalie susceptible d'affecter certains coffrets de raccordement électrique des réacteurs nucléaires d'EDF.

Cette anomalie a été découverte lors de contrôles effectués sur le réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Penly. L'avis d'incident correspondant a été publié sur le site Internet de l'ASN le 9 mars 2004.

Des défauts d'isolement de câbles électriques ont été constatés dans plusieurs coffrets de raccordement situés à l'intérieur du bâtiment du réacteur. Ils pourraient empêcher le fonctionnement de différents matériels (moteurs, vannes) dans certaines conditions accidentelles entraînant la présence d'eau ou de vapeur d'eau dans le bâtiment.

Ces défauts proviennent des opérations de dénudage des fils en vue de leur raccordement, lors des montages initiaux ou lors de modifications ultérieures.

Des investigations complémentaires ont mis en évidence des anomalies similaires sur d'autres réacteurs. A la suite d'études plus approfondies, EDF a proposé le 9 avril 2004 de reclasser l'anomalie au niveau 2 de l'échelle INES.

EDF a présenté à l'ASN un programme de contrôle et de réparation des coffrets en cause sur l'ensemble des réacteurs à eau sous pression. L'ASN examine actuellement ce programme.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017