Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Incident ferroviaire de Drancy - Le Bourget (93) : l’ASN a conduit une inspection et demandé à EDF de lui communiquer son analyse de l’événement

Publié le 08/01/2014 à 12:54

Note d'information

Le lundi 23 décembre 2013 vers 16 heures, quatre essieux (sur huit) d'un wagon1 transportant des combustibles nucléaires usés sont sortis de la voie en gare de triage de Drancy - Le Bourget (Seine-Saint-Denis). AREVA a déclaré à l’ASN cet incident2 affectant un transport de combustibles nucléaires usés par voie ferroviaire.

Le combustible usé provient de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine et devait être acheminé vers l’usine AREVA à La Hague.

Une équipe spécialisée de la Brigade des sapeurs pompiers de Paris est intervenue rapidement et a effectué des mesures radiologiques. Ces mesures n’ont pas révélé d’anomalie.

Deux inspectrices de l’ASN ont conduit une inspection sur place mardi 24 décembre 2013. L’ASN a demandé, à titre de précaution, qu’une zone soit délimitée autour du wagon pour empêcher l’accès des personnes non concernées3. Les mesures de sécurité et de protection ont été renforcées autour du colis jusqu’à la reprise du transport.

Le colis a été transbordé sur un nouveau wagon le vendredi 27 décembre 2013 ; il est arrivé à l’usine d’AREVA à La Hague le lundi 30 décembre 2013.

Conformément au règlement concernant le transport international ferroviaire des marchandises dangereuses (RID)4, AREVA a fait procéder à un contrôle radiologique du wagon endommagé vide, stationné en gare de triage du Bourget, en vue d’investigations ultérieures sur l’origine de l’incident ferroviaire.

Durant cette opération, un point de contamination correspondant à un débit de dose de 56 microsieverts par heure a été détecté sur le wagon. La source de la contamination, qui était inaccessible au public dans la configuration de transport, a été retirée et fait l’objet d’analyses commanditées par AREVA.

L’ASN a demandé à EDF, l’expéditeur du colis de combustible usé, de lui communiquer son analyse de l’incident et les actions envisagées pour éviter qu’il se reproduise. L’ASN se tiendra également informée des résultats de l’enquête sur les raisons de l’incident par le bureau d’enquête sur les accidents de transport terrestre du Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.

Cet incident n’a pas eu de conséquences sur les personnes et l’environnement. L’ASN classe provisoirement l’évènement au niveau 0 de l’échelle INES.

Pour en savoir plus :

Consulter l'avis d’incident publié le 24/12/2013

Consulter la lettre de suite d’inspection du 7 janvier 2014

1. Cette phrase a été modifiée le 20/01/2014, la version initiale de cette note d'information de l'ASN, publiée le 08/01/2014, précisant par erreur la formulation suivante : "quatre essieux de l’un des huit wagons d'un convoi de combustibles nucléaires usés sont sortis de la voie en gare de triage de Drancy - Le Bourget (Seine-Saint-Denis)."

2. Voir l’avis d’incident publié le 24 décembre 2013

3. Voir la lettre de suite d’inspection du 7 janvier 2014

4. Notamment son paragraphe 7.5.11

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017