L’ASN transmet à la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie un courrier synthétisant les conclusions de son inspection du 25 octobre 2012 à la centrale de Flamanville

Publié le 28/11/2012 à 09:43

Note d'information

L’ASN a mené le 25 octobre 2012 à la centrale de Flamanville une inspection consécutive à l’événement survenu le 24 octobre, qui a occasionné une fuite restée confinée dans le bâtiment du réacteur 1. Au cours de cette inspection, l’ASN a examiné le déroulement des faits et la conduite adoptée par l’exploitant pour faire baisser la pression et la température de l’eau du circuit primaire et faire en sorte que l’installation retrouve un état sûr.

 L’ASN a transmis à la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, à sa demande, un courrier reprenant les conclusions de son inspection, et a publié sur son site internet, comme c’est le cas pour chaque inspection, la lettre de suite relative à cette inspection.

Les causes profondes de cet événement feront l’objet d’une analyse détaillée. Elles pourraient être liées à une insuffisance de l’analyse préalable à l’intervention, dans laquelle l’exploitant n’identifiait pas le risque de rupture d’un équipement lors de la remise en eau d’une portion de circuit. Comme pour l’ensemble des événements qui se produisent sur les installations nucléaires, l’ASN sera particulièrement vigilante à ce que tous les éléments de retour d’expérience soient tirés de cet événement.

Pour en savoir plus :

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017