Incident à la centrale nucléaire de Krsko (Slovénie) : arrêt de la fuite sur le circuit primaire

Publié le 05/06/2008 à 00:00

Note d'information

L'ASN a été informée aujourd'hui par l'Autorité de sûreté nucléaire slovène (SNSA), avec laquelle elle est en liaison permanente, de l'arrêt de la fuite survenue hier sur le circuit primaire principal du réacteur nucléaire Krsko situé en Slovénie.

Les opérations de réparation dureront plusieurs jours.

 

L'ASN avait été informée, hier 4 juin 2008, à 17 h 38, par le système de notification de l'Union européenne ECURIE de la survenue de la fuite.

 

Les Etats membres de l'Union européenne ont l'obligation de signaler à leurs homologues tout événement nucléaire survenant sur leur territoire susceptible d'entrainer des rejets radioactifs, afin que ceux-ci puissent mettre en oeuvre, si nécessaire, des mesures de protection de leur population. Ils s'appuient pour cela sur le système ECURIE, créé en 1987.

 

L'ASN teste régulièrement le système ECURIE, lors des exercices de crise, une dizaine par an, qu'elle organise de manière périodique.

 

Ce système ECURIE peut être aussi utilisé, à l'appréciation des états membres, pour tout autre événement pouvant avoir un impact radiologique. Pour ces événements, l'ASN utilise le système NEWS de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie nucléaire) afin d'informer ses homologues.

 

L'ASN s'appuie également sur des dispositifs complémentaires d'information : échanges avec ses homologues, mise en ligne des notes et des communiqués de presse sur son site Internet, www.asn.fr. Elle échange également des informations avec les responsables des Autorités de sûreté nucléaire dans différents pays notamment au travers des conventions avec les pays limitrophes. A ce titre, elle a eu hier des échanges d'informations avec l'Autorité de sûreté slovène.
 

 

 

 Pour en savoir plus :

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017