Impact sur la sûreté des économies budgétaires d'EDF

Publié le 06/11/2007 à 13:00

Note d'information

ELECTRICITE DE FRANCE
Monsieur le Directeur
de la division production nucléaire
 
Site Cap Ampère - 1 place Pleyel
93 282 SAINT DENIS CEDEX

Monsieur le Directeur,

Vous avez annoncé lors de notre réunion du 6 décembre dernier que, compte tenu des contraintes qui s'imposent à EDF, votre division se trouvait amenée, pour l'année 2002, à réduire sensiblement ses dépenses par rapport à l'année 2001.

Vous avez notamment indiqué que la révision à la baisse des dépenses se répercuterait sur les effectifs et sur le nombre d'embauches, ainsi que sur le volume des opérations de maintenance réalisées sur les centrales, avec par exemple le report du remplacement de certains des couvercles de cuve.

Je souhaite que vous me présentiez plus en détail, sous un mois, la teneur de ces restrictions budgétaires, dans la mesure où elles peuvent avoir des répercussions, même indirectes, sur la sûreté.

En effet, si EDF reste bien entendu maître de ses décisions budgétaires, je dois m'assurer que celles-ci ne remettent pas en cause le niveau de sûreté des installations. Cela signifie en particulier que les centrales doivent rester exploitées dans des conditions satisfaisantes, tant en ce qui concerne les moyens humains que les moyens matériels. En particulier, d'éventuels reports d'opérations de maintenance ne peuvent être admis que s'ils sont justifiés du point de vue de la sûreté.

J'attire enfin votre attention sur la nécessité de prendre en compte les effets à long terme sur la sûreté des décisions prises en matière budgétaire.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Directeur, l'expression de ma considération distinguée.

Le Directeur
de la sûreté des installations nucléaires

André-Claude LACOSTE

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017