L'élaboration d'une doctrine nationale sur la gestion post-accidentelle d'un accident nucléaire constitue une priorité pour l'ASN

Publié le 09/07/2008 à 00:00

Communiqué de presse

Depuis 2005, l'ASN pilote une réflexion pour élaborer une doctrine nationale sur la gestion post-accidentelle d'un accident nucléaire. Elle s'appuie pour cela sur les travaux du comité directeur pour la gestion de la phase post-accidentelle d'un accident nucléaire ou d'une situation d'urgence radiologique (CODIRPA) qu'elle a mis en place en juin 2005 et qu'elle préside.

Environ 130 personnes provenant des administrations nationales et départementales, des collectivités territoriales, de différents instituts d'expertise comme l'IRSN et l'InVS, et du milieu associatif participent aux travaux des 11 groupes de travail mis en place par le CODIRPA.

Les résultats des premiers travaux ont fait l'objet d'un rapport, rendu public sur le site de l'ASN (www.asn.fr), et remis au gouvernement en mars dernier. Sur cette base, l'ASN a présenté les travaux réalisés aux services du Premier ministre. Elle a été invitée à rassembler et diffuser une première doctrine opérationnelle courant 2010.

Les premiers travaux du CODIRPA ont porté sur :

  • les actions qu'il conviendrait de mener dans les toutes premières heures suivant un accident nucléaire pour décider du maintien sur place ou de l'éloignement des personnes mises à l'abri au cours de la phase d'urgence, pour fixer l'étendue de la zone d'interdiction immédiate de la consommation des denrées alimentaires locales, pour mettre en place des centres d'accueil des populations et pour organiser les mesures de la radioactivité dans l'environnement ;
  • l'organisation des pouvoirs publics à moyen et long termes pour définir et mettre en oeuvre les actions nécessaires pour améliorer les conditions de vie dans les territoires contaminés ;
  • les actions à réaliser dès maintenant pour, par exemple, améliorer les outils d'évaluation des doses et des risques, préparer les outils de recensement des populations pour le suivi sanitaire et l'indemnisation, identifier les lieux d'entreposage des déchets et matières contaminées ou assurer la formation des acteurs et l'information des populations locales.

D'ici 2010, l'ASN s'attachera, avec le CODIRPA, à consolider les premiers éléments de doctrine par la réalisation d'exercices de crise périodiques, à engager des démarches de concertation en direction des associations, du milieu médical, du milieu agricole, du milieu associatif et des collectivités territoriales. L'ensemble des travaux du CODIRPA sera diffusé sur le site de l'ASN. L'ASN souhaite également que la future doctrine française puisse constituer une référence internationale.

  • Consulter la note d'information du 18 décembre 2007 : Gestion post-accidentelle nucléaire - Séminaire international (Paris 6-7 décembre 2007)
  • Consulter le rapport du CODIRPA
  • Consulter la présentation du numéro de CONTRÔLE 180 : Gestion post-accidentelle
    d'un accident nucléaire
     
  • Consulter la démarche PAREX sur le retour d'expérience de la gestion post-accidentelle de Tchernobyl

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017