Désentreposage total de l'installation PEGASE du CEA à Cadarache (13)

Publié le 15/03/2005 à 00:00

Note d'information

Le 1er février 2005, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a adressé au Directeur du CEA de Cadarache un courrier actant l'échéance de désentreposage total de l'installation PEGASE pour le 31 décembre 2010.
 
A l'occasion de la réévaluation de sûreté de PEGASE, le CEA s'est engagé sur l'arrêt définitif de l'exploitation de PEGASE au plus tard pour 2015. Le réexamen de sûreté de PEGASE par les membres du Groupe permanent d'experts pour les usines lors de la réunion du 15 janvier 2003 n'a pas permis à l'ASN de se prononcer définitivement sur la poursuite de l'exploitation de PEGASE, des études complémentaires sur la tenue au séisme de l'installation et sur la justification des renforcements devant être fournies.

 

Par lettre en date du 6 décembre 2004, le CEA a proposé à l'ASN une nouvelle stratégie pour le devenir de PEGASE, compte tenu des éléments nouveaux apportés par les études complémentaires sur le risque séisme consécutives à la réunion des membres du Groupe permanent d'experts. Ces études ont conclu que l'infrastructure du bâtiment principal de PEGASE aurait un comportement satisfaisant en cas de séisme maximum historiquement vraisemblable (SMHV) sous réserve de la mise en oeuvre de confortements (butonnage de la piscine) mais ont révélé que la tenue de la superstructure du bâtiment principal (charpente) ne pouvait être démontrée que sous réserve de la réalisation de nombreux confortements. La mise en oeuvre de l'ensemble des travaux de confortements s'avérerait être particulièrement longue et serait susceptible d'engendrer des risques pour la sûreté de l'installation et la sécurité du personnel. La nouvelle stratégie du CEA consiste à abandonner les projets de confortement de l'installation, afin de concentrer ses moyens sur un plan d'actions visant à désentreposer au plus vite PEGASE, avec un arrêt définitif de l'installation PEGASE pour le 31 décembre 2010 au lieu de 2015.

 

L'ASN sera vigilante quant à la tenue par le CEA de ses engagements.

 

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017