Corrosion des évaporateurs concentrateurs de produits de fission de La Hague : l’ASN encadre la poursuite du fonctionnement par des prescriptions

Publié le 06/07/2016 à 15:45

Note d'information

Schéma d’un évaporateur et détail des demi-tubes du circuit de chauffe

Les évaporateurs assurant la concentration des produits de fission sur le site de La Hague, conçus pour une durée de fonctionnement de trente ans, ont été mis en service en 1989 et 1994. Les premières mesures d’épaisseur de ces équipements ont été réalisées en 2012 par Areva à la demande de l’ASN, dans le cadre du premier réexamen périodique décennal de l’usine UP3‑A. Areva a complété ces mesures en 2014 et 2015. Les derniers résultats mettent en évidence une corrosion des évaporateurs plus rapide que prévue lors de leur conception.

Compte-tenu de ces éléments, l’ASN a décidé d’encadrer réglementairement la poursuite du fonctionnement de ces équipements par la décision du 23 juin 2016. Ainsi l’ASN impose à l’exploitant des prescriptions sur les thématiques suivantes, principaux enjeux de sûreté de ces évaporateurs :

  • définition de critères d’arrêt définitif de ces équipements,
  • renforcement des contrôles d’épaisseur des évaporateurs : travaux d’extension des zones de contrôle, contrôles annuels des zones sensibles, épreuve hydraulique annuelle de tenue en pression des circuits de chauffe,
  • mise en œuvre de dispositions de limitation du phénomène de corrosion : limitation de la température et de la pression, dispositions pour rendre les solutions moins corrosives, rinçages réguliers,
  • suivi renforcé des arrêts programmés pour maintenance des évaporateurs,
  • préparation à la gestion d’une situation d’urgence résultant du percement d’un évaporateur,
  • transmission semestrielle à l’ASN d’un bilan rendant compte des résultats de l’ensemble de ces dispositions.

Cette décision et l’ensemble des prescriptions qu’elle contient ont fait l’objet d’une consultation du public qui s’est tenue du 4 au 19 mai 2016.

L’ASN sera particulièrement attentive à l’évolution de la corrosion de ces évaporateurs et pourrait être conduite à imposer l’arrêt de l’installation en cas de détérioration excessive.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017