L’ASN modifie certaines prescriptions édictées après le deuxième réexamen périodique des réacteurs 2 et 3 de la centrale nucléaire de Cattenom et du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine

Publié le 08/03/2017 à 11:26

Note d'information

En 2014, à l’issue du deuxième réexamen périodique des réacteurs 2 et 3 de la centrale nucléaire de Cattenom et du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, l’ASN avait édicté des prescriptions réglementaires1. L’une de ces prescriptions concernait, entre autres, le remplacement des capteurs du système de production et de distribution d’eau glacée de la salle de commande (dits « capteurs DEL »), afin de garantir leur fonctionnement après un séisme et le démarrage des groupes frigorifiques nécessaires à la ventilation de la salle de commande.

En 2015, EDF a informé l’ASN qu’elle rencontrait des difficultés industrielles pour respecter l’échéance associée au remplacement de ces capteurs. En effet, les nouveaux capteurs DEL qualifiés2 ne peuvent être installés que sur de nouveaux groupes frigorifiques qu’EDF a prévu de déployer sur les réacteurs de 1300 MWe, mais qui ne peuvent être installés, le constructeur de ces groupes frigorifiques ayant fait l’objet d’une liquidation judiciaire fin 2015.

De ce fait, EDF ne peut respecter l’échéance fixée par l’ASN pour les réacteurs de Nogent 2, Cattenom 2 et 3, et a sollicité un délai pour leur remplacement. Dans l’attente, EDF a mis en place une mesure compensatoire, jugée acceptable par l’ASN, permettant d’assurer le démarrage manuel des groupes frigorifiques après un séisme.

Les décisions n° 2017-DC-0581, 2017-DC-0582 et 2017-DC-0583 du 31 janvier 2017, qui ont fait l’objet d’une consultation du public et de l’exploitant du 26 octobre au 10 novembre 2016, modifient les décisions prises en 2014 pour prescrire le maintien de la mesure compensatoire proposée par EDF jusqu’au remplacement définitif des capteurs DEL.

En savoir plus

1. Consulter les décisions n° 2014-DC-0457 du 9 septembre 2014, applicable au réacteur de Nogent 2, n° 2014-DC-0433 du 13 mai 2014, applicable au réacteur de Cattenom 2 et n° 2014-DC-0448 du 22 juillet 2014, applicable au réacteur de Cattenom 3.

2. Conformément à l’article 2.5.1 de l’arrêté du 7 févier 2012, la qualification vise à garantir la capacité des éléments importants pour la protection (EIP) à assurer les fonctions qui leur sont assignées vis-à-vis des sollicitations et des conditions d'ambiance associées aux situations dans lesquelles ils sont nécessaires.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017