Anomalie potentielle sur le circuit de recirculation d'eau des réacteurs des centrales nucléaires d'EDF

Publié le 30/10/2003 à 00:00

Communiqué de presse

Des études menées au plan international et des travaux de recherche récemment conduits en France par l'IRSN soulèvent des interrogations sur la possibilité d'un colmatage des filtres des puisards du circuit de recirculation d'eau, situés au fond du bâtiment du réacteur. Un tel colmatage pourrait compromettre le refroidissement du réacteur lors de certains accidents.

Ces puisards ont pour fonction de collecter l'eau qui s'échappe en cas de fuite importante du circuit primaire au cours d'une situation accidentelle, afin notamment de la renvoyer dans le circuit d'injection d'eau de sécurité et d'assurer le refroidissement du réacteur.

Dans l'état actuel des connaissances, le caractère avéré de ce phénomène de colmatage, susceptible de concerner l'ensemble des réacteurs à eau sous pression dans le monde, n'est pas établi. Ceci s'explique par la difficulté de le modéliser et la multitude des paramètres en jeu. Si cette possibilité de colmatage était confirmée, il s'agirait d'un incident classé au niveau 2 de l'échelle internationale des événements nucléaires (INES).

Compte tenu de l'impact potentiel que ce phénomène pourrait avoir pour la sûreté, l'ASN a demandé à EDF dans sa lettre du 9 octobre 2003, publiée sur son site Internet, d'examiner cette question en priorité, pour tous les modèles de réacteurs français, et de prendre position avant la fin de l'année 2003 sur la possibilité de colmatage des filtres des puisards et, le cas échéant, sur les moyens d'y remédier.
 

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017