Actualités

Toute l'actualité de l'Autorité de sûreté nucléaire.

Publié le 28/01/2015 à 15:30

Note d'information

Noyau dur, situations d'urgence : prescriptions de l'ASN

En application des décisions de l’ASN du 5 mai 2011, AREVA et le CEA ont réalisé des évaluations complémentaires de sûreté (ECS) pour chacune de leurs installations présentant de forts enjeux, afin de prendre en compte le retour d’expérience de l’accident de Fukushima. Les « tests de résistance » (« stress tests ») réalisés en Europe pour les réacteurs de puissance ont en effet été étendus, en France, à toutes les installations nucléaires de base, y compris les installations du cycle et les installations de recherche. Les évaluations complémentaires de sûreté ont notamment pour objectif de déterminer les marges de sûreté dont disposent ces installations vis-à-vis des risques extrêmes tels que le séisme et l’inondation.

Publié le 26/06/2013 à 12:37

Note d'information

Audition de l’administrateur général du CEA par le collège de l’ASN

Dans le cadre de son audition régulière des exploitants sur les enjeux de sûreté nucléaire et de radioprotection, le collège de l’ASN a auditionné, le 13 juin 2013, Monsieur Bernard Bigot, administrateur général du CEA, accompagné de ses principaux collaborateurs, sur les questions de sûreté et de radioprotection.

Publié le 28/06/2012 à 09:00

Communiqué de presse

Rapport de l’ASN 2011 : « il y aura un avant et un après Fukushima »

L’ASN impose aux exploitants des travaux massifs consécutifs aux ECS pour renforcer la sûreté L’ASN a présenté aujourd’hui 28 juin 2012 son Rapport sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2011 et a fait également un point sur les suites des Évaluations Complémentaires de la Sûreté (ECS) des installations nucléaires conduites après l’accident de Fukushima.

Publié le 01/08/2011 à 15:31

Note d'information

Poursuite d'exploitation des réacteurs OSIRIS et ISIS

Dans son avis n°2011-AV-0121 du 27 mai 2011, l’ASN estime que le réacteur OSIRIS est apte à poursuivre son fonctionnement jusqu’en 2015, date à laquelle ce réacteur devra être arrêté conformément à la décision du Collège de l’ASN n°2008-DC-0013 du 16 septembre 2008. Le réacteur ISIS est, pour sa part, apte à poursuivre son fonctionnement pour une durée de dix années supplémentaires, à compter de la date du dépôt du dernier dossier de réexamen de sûreté, soit jusqu’en 2019. Ces deux réacteurs expérimentaux constituent l’INB N° 40 exploitée par le CEA sur la commune de Saclay (Essonne).

Publié le 16/05/2000 à 00:00

Note d'information

Exercice de crise nucléaire au CEA de Saclay

Un exercice de crise nucléaire a eu lieu le 16 mai 2000 au centre d'études nucléaires du CEA à Saclay (Essonne). Cet exercice a permis de tester l'organisation que mettraient en place le CEA et les pouvoirs publics afin de faire face à un accident nucléaire.