Actualités

Toute l'actualité de l'Autorité de sûreté nucléaire.

Publié le 04/10/2012 à 16:45

Communiqué de presse

Stress tests européens

L’ASN note que la communication de la Commission européenne du jeudi 4 octobre 2012 concernant les « stress tests » des centrales nucléaires en Europe conduits à la suite de la catastrophe de Fukushima se présente comme fondée sur les résultats publiés dans le rapport final des stress tests adopté le 26 avril 2012. L’ASN regrette la méthode d’élaboration des conclusions de la Commission et le fait que ces conclusions ignorent certaines recommandations importantes du rapport final des stress tests.

Publié le 26/09/2012 à 16:09

Note d'information

Des experts de l’ENSREG visitent trois centrales nucléaires françaises

Du 10 au 13 septembre 2012, les centrales nucléaires de Chooz, Cattenom et Fessenheim ont fait l’objet de visites de suivi de la part d’experts européens mandatés par l’ENSREG. Ces visites, dont l’organisation en France a été supervisée par l’ASN, s’inscrivent dans le plan d’action adopté par l’ENSREG après les tests de résistance (« stress tests ») qui ont été menés, à la suite de l’accident de Fukushima en mars 2011, sur décision du Conseil européen.

Publié le 17/08/2012 à 16:52

Communiqué de presse

Les contrôles de l'ASN sur les cuves des réacteurs nucléaires en France

En France, l’ASN assure le contrôle de la fabrication et du suivi en fonctionnement des principaux équipements sous pression des réacteurs nucléaires, et notamment la cuve. Un suivi spécifique de la construction de ces équipements est mis en place depuis 1974. Pour l’ensemble des composants des cuves des réacteurs français, des contrôles visant à détecter les défauts dans les pièces forgées ont été réalisés en cours de fabrication. En outre, des contrôles par ultrasons des zones fortement irradiées des cuves des réacteurs français en service sont réalisés tous les dix ans.

Publié le 26/07/2012 à 11:00

Note d'information

Casse-siphons des piscines d’entreposage du combustible

Le 18 janvier 2012, EDF a déclaré à l’ASN l’absence d’un orifice « casse-siphon » sur les tuyauteries de refroidissement des piscines d’entreposage des combustibles des réacteurs 2 et 3 de la centrale de Cattenom. Cet événement significatif pour la sûreté (ESS), détecté lors d’un contrôle interne, a été classé au niveau 2 de l’échelle INES, qui va de 0 à 7. Dans chaque réacteur, une piscine est destinée à l’entreposage des assemblages combustibles dans l’attente de leur utilisation dans le cœur du réacteur, ou de leur évacuation. Les combustibles sont maintenus sous eau et refroidis en permanence par un système de circulation d’eau appelé PTR. L’eau de refroidissement est injectée au fond de la piscine par une tuyauterie.

Publié le 28/06/2012 à 09:00

Communiqué de presse

Rapport de l’ASN 2011 : « il y aura un avant et un après Fukushima »

L’ASN impose aux exploitants des travaux massifs consécutifs aux ECS pour renforcer la sûreté L’ASN a présenté aujourd’hui 28 juin 2012 son Rapport sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2011 et a fait également un point sur les suites des Évaluations Complémentaires de la Sûreté (ECS) des installations nucléaires conduites après l’accident de Fukushima.

Publié le 07/06/2012 à 17:15

Communiqué de presse

Comité d’orientation sur les facteurs sociaux, organisationnels et humains

L’ASN a organisé, le 7 juin 2012, la réunion d’installation du comité d’orientation sur les facteurs sociaux, organisationnels et humains dont elle avait annoncé la création dans son avis n°2012-AV-0139 du 3 janvier 2012 sur les Evaluations Complémentaires de la Sûreté des installations nucléaires prioritaires au regard de l’accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.

Publié le 03/05/2012 à 13:19

Communiqué de presse

Rapport sur les résultats des stress tests

Le groupe institutionnel des Autorités de sûreté européennes (ENSREG) et la Commission européenne ont adopté, le 26 avril 2012, un rapport sur les résultats des stress tests menés sur les centrales nucléaires européennes. Ce rapport répond à la demande du Conseil européen du 25 mars 2011 de réaliser des stress tests sur les centrales nucléaires européennes afin de prendre en compte les premiers enseignements de l’accident de Fukushima.

Publié le 06/02/2012 à 15:00

Communiqué de presse

Non-conformité d’une tuyauterie des piscines des réacteurs 2 et 3 - Cattenom

Le 18 janvier 2012, EDF a déclaré à l’ASN l’absence d’un orifice « casse-siphon » sur les tuyauteries de refroidissement des piscines d’entreposage des combustibles des réacteurs n°2 et 3 détectée lors d’un contrôle interne. Dans chaque réacteur, une piscine est destinée à l’entreposage des assemblages combustibles dans l’attente de leur utilisation dans le cœur du réacteur ou de leur évacuation. Les combustibles sont maintenus sous eau et refroidis en permanence. Une baisse importante du niveau de l’eau conduirait à un découvrement des assemblages combustibles, qui pourrait provoquer leur endommagement. Des alarmes permettent de détecter une baisse de ce niveau et d’engager les actions nécessaires.

Publié le 03/01/2012 à 12:00

Communiqué de presse

Rapport de l’ASN sur les évaluations complémentaires de sûreté (ECS)

L’ASN rend public son rapport sur les évaluations complémentaires de sûreté (ECS) menées à la suite de l’accident de Fukushima. André-Claude Lacoste, président de l’ASN, l’a remis ce matin au Premier ministre. A l’issue des évaluations complémentaires de sûreté des installations nucléaires prioritaires, l’ASN considère que les installations examinées présentent un niveau de sûreté suffisant pour qu’elle ne demande l’arrêt immédiat d’aucune d’entre elles. Dans le même temps, l’ASN considère que la poursuite de leur exploitation nécessite d’augmenter dans les meilleurs délais, au-delà des marges de sûreté dont elles disposent déjà, leur robustesse face à des situations extrêmes. L’ASN va donc imposer aux exploitants un ensemble de dispositions et renforcer les exigences de sûreté relatives à la prévention des risques naturels (séisme et inondation), à la prévention des risques liés aux autres activités industrielles, à la surveillance des sous-traitants et au traitement des non-conformités.