Évaluations complémentaires de sûreté

L’ASN, en charge du contrôle des installations nucléaires françaises, a demandé le 5 mai 2011 aux exploitants d’engager des évaluations complémentaires de sûreté (ECS) de leurs installations à la suite de l’accident survenu au Japon le 11 mars 2011. Le processus, qui consiste en un retour d’expérience approfondi de cet événement, s’étalera sur plusieurs années, comme ce fut le cas après les accidents de Three Mile Island et de Tchernobyl.

Les rapports des autres exploitants par installation

Sommaire

Voir les rapports des autres exploitants par installation

Installations et sites en 2011

  • Installation exploitée par l'Institut Laue-Langevin (ILL)
    Site de Grenoble

    • Réacteur a haut flux (RHF) (INB 67)

    Consulter le rapport

Installations et sites en 2012

  • Installation exploitée par CIS bio international
    Site de Saclay

Autres installations à traiter par des demandes adaptées de l'ASN, y compris en demandant éventuellement des réexamens de façon anticipée

  • Installations exploitées par IONISOS
    • Site de Dagneux (INB 68)
    • Site de Pouzauges (INB 146)
    • Site de Sablé sur Sarthe (INB 154)
  • Installations exploitées par l'Andra
    • Centre de la Manche (INB 66)
    • CSFMA (INB 149)
  • Installation exploitée par SOMANU
    Site de Maubeuge
    • Atelier de maintenance nucléaire (INB 143)
  • Installation exploitée par GIE GANIL
    Site de Caen
    • GANIL (INB 113)
  • Installation exploitée par ISOTRON
    • GAMMASTER - Marseille (INB 147)
    • GAMMATEC Chuslan (INB 170)

Non concernées

  • Réacteur universitaire de Strasbourg
    • Université Louis Pasteur (INB 44)
  • SICN (INB 65 et INB 90)

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014