Suspicion de dépassement de la limite annuelle réglementaire d’exposition d’un travailleur aux rayonnements ionisants

Publié le 28/06/2019

Recherche - Travailleurs

Société CAMECA - 92230 Gennevilliers - Hauts-de-Seine (92)

Le 18 juin 2019, la société CAMECA (92) a informé l’ASN de la surexposition potentielle de l’un de ses employés aux rayonnements ionisants pour la période janvier - mars 2019. La société CAMECA est fournisseur d’instrumentation scientifique pour laboratoires de recherche.

En vue d’assurer la protection des travailleurs contre les effets des rayonnements ionisants, la réglementation fixe une valeur limite d’exposition de 20 mSv à ne pas dépasser sur 12 mois glissants. Au cours du mois de juin 2019, la société CAMECA a pris connaissance, dans le cadre de l’exploitation trimestrielle des dosimètres passifs des travailleurs de catégorie B par le laboratoire en charge de la dosimétrie passive, de l’exposition du dosimètre passif d’un opérateur à une dose de rayonnements ionisants supérieure à 20 mSv, au cours du 1er trimestre 2019. Le dosimètre opérationnel de l’opérateur, qui mesure en temps réel la dose reçu lors d’une opération en zone réglementée, n’a pas relevé de dose significative.

Des analyses complémentaires sont en cours pour :

  • infirmer ou confirmer l’hypothèse de possible exposition du dosimètre alors qu’il n’était pas porté par l’opérateur,
  • mettre en évidence les opérations qui auraient pu conduire l’opérateur à recevoir cette dose de rayonnements ionisants,
  • vérifier si cette dose a été reçue en une ou plusieurs fois.

Le salarié concerné ne peut plus accéder en zone contrôlée pendant la période d’analyse de sa dosimétrie.

En raison du dépassement potentiel de la limite annuelle réglementaire d’exposition aux rayonnements ionisants pour un travailleur, l’ASN classe provisoirement cet événement au niveau 1 de l’échelle INES, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité.

La société devra réaliser une étude approfondie de cet événement et la transmettre à l’ASN dans les deux mois suivant cette déclaration.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 28/06/2019