Perte d’une source radioactive d’Américium 241

Publié le 12/02/2010

Recherche - Sources Radioactives

Université de Bordeaux 1 - 33000 Bordeaux - Gironde (33)

Le 27 janvier 2010, l’Autorité de sûreté nucléaire a été informée par l’Université de Bordeaux 1 de la perte d’une source radioactive d’Américium 241, d’une activité de 1850 MBq, utilisée par le passé dans un de ses laboratoires de recherche.

L’acquisition de sources radioactives en France doit être enregistrée auprès de l’IRSN, organisme en charge notamment de la gestion de l’inventaire national des sources radioactives en circulation. Par ailleurs, toute source radioactive doit être retournée à son fournisseur au bout de 10 ans ou en fin d’utilisation.

Depuis les années 1960, l’Université de Bordeaux 1 a acquis diverses sources radioactives utilisées principalement à des fins de recherche dans ses laboratoires. Par manque de suivi, certaines de ces sources n’ont pas été retournées à leur fournisseur après utilisation. En 2004, l’Université a engagé une démarche visant à inventorier et à regrouper toutes les sources inutilisées. Les démarches d’évacuation de ces sources vers leur fournisseur ou une filière autorisée ont ensuite été engagées à compter de 2007.

L’Université a désormais retourné l’ensemble des sources inutilisées figurant dans le registre de l’IRSN, à l’exception d’une source d’Américium 241 de 1850 MBq approvisionnée en 1966. Malgré les recherches engagées, cette source n’a pas pu être retrouvée.

L’Université a renforcé son organisation pour assurer la gestion de l’inventaire des sources radioactives utilisées sur son site, notamment en créant une entité spécifiquement en charge d’appuyer les laboratoires de recherche sur cette problématique.

En raison de défaillances dans la gestion de sources radioactives, l’ASN classe cet événement au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 01/09/2017