Découverte fortuite de sources radioactives scellées

Publié le 13/03/2015

Recherche - Sources Radioactives

Université de Bordeaux, site de Carreire (33) - 33000 Bordeaux - Gironde (33)

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été informée le 9 février 2015 par l’Université de Bordeaux de la découverte de sources radioactives scellées dans un bâtiment situé sur le site de Carreire (Bordeaux).

Treize sources radioactives scellées ont été découvertes fortuitement par des agents de l’université. Les sources étaient entreposées dans une armoire dans un local fermé à clef et utilisé à des fins de stockage d’encombrants (cartons, meubles, ordinateur,…). Les sources ont été transférées dans un local prévu pour le stockage de radionucléides et isolées derrière une protection radiologique.

L’acquisition de sources radioactives en France doit être enregistrée auprès de l’IRSN, organisme qui tient à jour l’inventaire national des sources radioactives. En fin d’utilisation et au plus tard au bout de 10 ans, toute source radioactive doit être retournée au fournisseur ou éliminée dans des filières spécifiques.

L’Université de Bordeaux, site de Carreire, a acquis diverses sources radioactives utilisées à des fins de recherche. Les plus anciennes de ces sources n’ont pas été enregistrées à l’IRSN et n’ont pas été retournées à leur fournisseur après utilisation. Depuis 2004 et à la demande de l’ASN, l’Université a engagé une démarche visant à inventorier toutes ses sources radioactives, regrouper puis évacuer les sources inutilisées vers leurs fournisseurs ou dans des filières autorisées. Malgré cette démarche, l’Université de Bordeaux a déjà déclaré des évènements significatifs en 2007 et 2008 liés à des insuffisances dans la gestion des sources dans l’établissement.

En raison de la répétition des défaillances dans la gestion de sources radioactives, l’ASN classe cet événement au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 05/09/2017