Découverte de pièces contaminées au cobalt 60 à destination de la France sur le port d’Anvers

Publié le 19/05/2011

Industrie - Autres événements

Groupe Köhler - 51100 Reims - Marne (51)

L’ASN a été informée le 12 avril 2011 par les autorités belges de la détection sur le port d’Anvers d’une anomalie radiologique sur plusieurs conteneurs en provenance de Chine et à destination de la France.

Ces conteneurs, qui contiennent des kits de robinetterie assemblés par une usine du groupe Köhler en Chine, étaient destinés à un établissement du même groupe à Reims.

L’ASN a immédiatement pris contact avec le destinataire des produits en France. Les pièces concernées sont des éléments en laiton contaminés au Co60 contenus dans des kits de robinetterie. A la demande de l’ASN, un contrôle a été réalisé par un organisme agréé le jour même sur le site du groupe Köhler à Reims pour confirmer qu’aucun kit présentant une anomalie radiologique n’avait été réceptionné dans l’entrepôt français avant le 12 avril. L’examen de la traçabilité des importations antérieures a confirmé ce constat, qui permet de garantir qu’aucun kit de robinet n’a été mis sur le marché en France.

Les conteneurs concernés sont toujours bloqués et isolés sur le port d’Anvers. Les autorités belges et françaises examinent, en liaison avec l’industriel concerné, les modalités d’expertise des colis, de façon à permettre le tri et le conditionnement adapté des pièces de métal contaminées, avec pour objectif de les réexpédier rapidement vers la Chine.

L’ASN a par ailleurs pris contact avec ses homologues chinois afin d’identifier l’origine de la contamination initiale au Co60 des barres de laiton utilisées par le groupe Köhler et afin de prévenir l’envoi de métal contaminé vers d’autres filières françaises ou étrangères.

L’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN), équivalent de l’ASN en Belgique, a publié un communiqué sur son site internet : http://fanc.fgov.be/fr/news/423.aspx?LG=1

 

Date de la dernière mise à jour : 01/09/2017