Mise à jour de l'avis d'information du 22 octobre 2001 sur l'anomalie relative à la vitesse de vidange anormale de certains réservoirs du circuit d'injection de sécurité des réacteurs de 900 MWe

Publié le 18/08/2002

Anomalie générique

Centrale nucléaire de Fessenheim - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Chinon B - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Centrale nucléaire du Tricastin - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Centrale nucléaire du Bugey - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Centrale nucléaire du Blayais - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 9 février 2001, EDF a informé l'Autorité de sûreté nucléaire que certains réservoirs du circuit d'injection d'eau de sécurité, appelés accumulateurs RIS, se vidangent plus rapidement que prévu à la conception. Cette anomalie affecte potentiellement tous les réacteurs de 900 MWe, ce qui a conduit EDF à déclarer un incident significatif générique.

Ces réservoirs contenant de l'eau borée se vident automatiquement dans le circuit primaire en cas de dépressurisation brutale ou de rupture de ce dernier afin d'assurer le refroidissement du combustible en situation accidentelle. Une vidange trop rapide de ces accumulateurs peut conduire à perdre une quantité importante de cette eau et à ne pas refroidir suffisamment le combustible.

Des essais de vidange des accumulateurs RIS, qui ont permis à EDF de détecter le défaut, ont déjà été réalisés sur le réacteur 2 de Fessenheim puis sur le réacteur 2 du Bugey. Des mesures palliatives ont été mises en place.

Au vu des résultats de ces essais, l'Autorité de sûreté nucléaire a demandé à EDF de poursuivre ses investigations afin de préciser le nombre de réacteurs concernés par cette non-conformité. Les essais réalisés dans ce cadre sur le réacteur 1 de Dampierre et les réacteurs 1, 2 et 3 de Gravelines ont également montré une vitesse de vidange des accumulateurs RIS trop élevée.

Dans la mesure où ce défaut peut remettre en cause le refroidissement du réacteur en situation accidentelle de faible probabilité, cet incident significatif a été classé auniveau 1de l'échelleINES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 04/02/2015