Sortie du domaine de fonctionnement autorisé du réacteur 2 de Paluel

Publié le 30/08/2019

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 27 août 2019, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif relatif à la sortie du domaine de fonctionnement autorisé pour le réacteur 2, par température haute du circuit primaire principal puis par augmentation rapide de la puissance nucléaire, ce qui constitue deux écarts consécutifs aux règles générales d’exploitation.

Les règles générales d’exploitation sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite associées.

Le 24 août 2019 à 7h19, alors que le réacteur 2 était en production à 97% de sa puissance nominale, EDF a réalisé un essai périodique visant à s’assurer du bon fonctionnement des quatre vannes d’admission vapeur à la turbine, en les testant successivement en fermeture, puis en ouverture.

À 7h20, consécutivement à la première commande de fermeture de l’essai, l’ensemble des quatre vannes d’admission de la vapeur s’est fermé. La puissance du réacteur n’a alors plus été évacuée par la turbine jusqu’à l’ouverture automatique du contournement vapeur au condenseur, ce qui a entrainé une augmentation de la température de l’eau du circuit primaire principal. Cette température a dépassé 307,3 °C, limite autorisée dans les règles générales d’exploitation, pendant 3 minutes et 57 secondes, avec un maximum de 311,6 °C. Cette hausse de température a également entraîné une baisse de puissance nucléaire, qui s’est stabilisée à 70% de la puissance nominale.

À 7h21, l’opérateur a mis fin à l’essai, ce qui a entrainé l’ouverture simultanée des quatre vannes. Par l’effet inverse de celui décrit précédemment, cette ouverture a induit une augmentation de la puissance nucléaire de 20% en une minute, soit plus que la limite de 5% par minute autorisée par les règles générales d’exploitation.

La puissance s’est stabilisée à 90% de la puissance nominale, au sein du domaine de fonctionnement autorisé. Enfin, la température primaire a rejoint ce domaine en passant sous la limite de 307,3°C.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement. Toutefois, compte-tenu de la sortie du domaine de fonctionnement, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 30/08/2019