Rejet non contrôlé d'eau faiblement radioactive dans la Loire

Publié le 05/02/2001

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 5 février, un agent de la centrale a constaté l'inondation d'une galerie souterraine du site. La hauteur d'eau dans la galerie atteignait 80 cm.

Sur la base d'une analyse chimique sommaire, et sans analyse radiochimique, le site a décidé d'engager le pompage. Contrairement à ce qui aurait dû être fait, l'eau n'a pas été dirigée vers un réservoir pour une comptabilisation et une analyse poussée. Elle a été envoyée vers le circuit de récupération des eaux pluviales : 200 mètres cubes d'eau contaminée à 105 becquerels par litre en tritium ont ainsi été rejetés dans la Loire.

A posteriori, il a été constaté que c'est la mauvaise mise en oeuvre de la vidange d'un puits faiblement contaminé en tritium qui était à l'origine de l'inondation de la galerie.

A la suite de cet incident, une inspection a été réalisée par l'Autorité de sûreté le 14 février.

En raison des nombreux dysfonctionnements constatés révélant des lacunes dans la culture de sûreté, cet incident est classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014