Reclassement au niveau 1 sur l’échelle INES d’un événement significatif relatif au non-respect des règles générales d’exploitation

Publié le 06/10/2020

Installation d'ionisation de Pouzauges - Installation d'ionisation - Ionisos

La société IONISOS, implantée à Pouzauges (85), utilise des sources radioactives de haute activité dans un bunker en béton pour la stérilisation de produits, notamment pour le secteur médical. Ces sources sont conservées au fond d’une piscine, dont l’épaisseur d’eau constitue une barrière biologique pour atténuer les rayonnements ionisants, et elles sont remontées au-dessus de la piscine en phase de traitement des produits à stériliser.

Le samedi 13 juin 2020, l’alarme de dépassement du critère de température de l’eau de la piscine s’est déclenchée. Pour baisser la température de l’eau de la piscine, l’exploitant a fait le choix de placer, de manière répétée, les sources radioactives en position de travail au-dessus de l’eau, sans qu’il n’y ait de produits à traiter dans le bunker. Cette situation constitue un écart aux règles générales d’exploitation (RGE) de l’installation, qui indiquent que les sources radioactives ne peuvent être sorties de la piscine que lors des phases de traitement. Cet écart a été déclaré par la société IONISOS le 6 juillet 2020 en tant qu’événement significatif de niveau 0.

L’incident n’a eu aucune conséquence sur le personnel ni sur l’environnement.

Au vu de la déclaration de cet incident, l'Autorité de sûreté nucléaire a mené une inspection inopinée sur site le 17 août 2020, pour analyser les raisons de cet incident et contrôler les actions mises en place par l’exploitant pour éviter sa reproduction. Cette inspection a confirmé le non-respect répété des RGE, par l’exploitant, pour éviter l’apparition des alarmes relatives à la température de la piscine. Cette conduite inappropriée, validée informellement en interne, traduit une méconnaissance préoccupante des règles par les opérateurs. Par ailleurs, ces dépassements récurrents de température de l’eau de la piscine constituent des cas d’exploitation de l’installation en dehors de son domaine de fonctionnement prévu par le rapport de sûreté.

Les mesures correctives adoptées par Ionisos concernent notamment la meilleure régulation du circuit de refroidissement de l’eau de la piscine, ainsi que la meilleure connaissance et l’application rigoureuse des règles d’exploitation.

Compte tenu de ces éléments, l’ASN a demandé le reclassement de cet événement au niveau 1 sur l’échelle INES afin de prendre en compte le défaut de culture de sûreté révélé par cet incident.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 06/10/2020