Perte des alimentations électriques externes

Publié le 11/01/2006

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Entre le 30 et le 31 décembre 2005, en raison de la formation de glace sur les transformateurs électriques, les quatre réacteurs de la centrale nucléaire de Paluel ont été coupés du réseau de transport d'électricité pendant une durée inférieure à 24 heures.

Le 30 décembre, en fin de matinée, des conditions météorologiques de type « pluie verglaçante » ont entraîné la formation d'une importante quantité de glace sur les transformateurs principaux de la centrale nucléaire de Paluel, occasionnant ainsi des courts-circuits. Les disjoncteurs de protection des lignes reliant les réacteurs au réseau de transport d'électricité se sont ouverts et les transformateurs ont subit de légères dégradations.

Pour se prémunir contre les défaillances du réseau de transport d'électricité, une opération dite « d'ilôtage » est prévue dans les procédures de conduite. Elle consiste à isoler le réacteur du réseau de transport, tout en le maintenant à une puissance suffisante pour que son alternateur produise l'électricité nécessaire à son fonctionnement dans un état sûr.

Les opérations d'ilôtage ont donc été lancées et ont réussi pour les réacteurs n° 1, 3 et 4. En revanche, pour le réacteur n° 2, une défaillance matérielle au niveau de l'automatisme de contrôle de la vitesse de la turbine a conduit à un arrêt automatique du réacteur. Le réacteur n° 2, n'étant alimenté en électricité ni par le réseau de transport ni par son alternateur, les générateurs électrogènes de secours ont démarré afin de maintenir une alimentation électrique de sauvegarde jusqu'au rétablissement de l'alimentation par le réseau de transport.

Les réparations sur les transformateurs se sont déroulées au cours de la nuit du 30 au 31 décembre. Le 31 décembre en début de matinée, les quatre réacteurs étaient de nouveau reliés au réseau de transport d'électricité.

Les premiers éléments d'analyse fournis par l'exploitant sur cet événement montrent que les procédures prévues pour gérer ce type de situations ont été correctement appliquées.

Cet événement, qui n'a pas eu de conséquence pour l'environnement, a été classé au niveau 0 de l'échelle INES. Il a cependant montré une sensibilité de la centrale nucléaire de Paluel aux conditions météorologiques de type « pluie verglaçante ».

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 28/04/2014