Non-respect des spécifications techniques d’exploitation

Publié le 12/11/2010

Centrale nucléaire du Bugey - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 3 novembre 2010, l'exploitant de la centrale nucléaire du Bugey a déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif pour la sûreté portant sur le non-respect des dispositions prévues par les spécifications techniques d’exploitation en cas de cumul de deux indisponibilités de matériels.

Les spécifications techniques d’exploitation sont un ensemble de règles approuvées par l’Autorité de sûreté nucléaire, qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation. Elles prévoient l’arrêt du réacteur dans un délai donné en cas de sortie de ce domaine, en particulier lorsque trop de matériels sont indisponibles.

Le 30 octobre, afin d’effectuer une intervention sur la turbopompe d’alimentation des générateurs de vapeur, un turboalternateur de secours a été rendu indisponible. La double indisponibilité de la turbopompe d’alimentation des générateurs de vapeur et du turboalternateur de secours est autorisée par les spécifications techniques d’exploitation sous réserve que la période pendant laquelle ces deux matériels sont en même temps indisponibles ne dépasse pas huit heures. Lors de cette intervention la période de cumul de ces deux indisponibilités a duré près de douze heures.

Dès la détection de cette anomalie, l’exploitant a pris les dispositions pour que le cumul de ces deux indisponibilités cesse dans le respect des dispositions prévues par les spécifications techniques d’exploitation.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur l’environnement ni sur les travailleurs.

En raison du non-respect des spécifications techniques d’exploitation et pour manque de culture de sûreté, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014