Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Non-respect des spécifications techniques d’exploitation

Publié le 22/09/2017

Centrale nucléaire de Cattenom - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 19 septembre 2017, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cattenom a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un évènement significatif pour la sûreté, concernant l’indisponibilité d’une alarme de surveillance du réacteur.

Les spécifications techniques d’exploitation  imposent à l’exploitant de surveiller en permanence le flux des neutrons émis par le cœur du réacteur afin de pouvoir contrôler toute augmentation intempestive de celui-ci. Il dispose pour cela de moyens de mesures et d’alarmes.

Le 13 septembre 2017, dans le cadre des activités prévues au cours du redémarrage du réacteur 4, suite à son arrêt pour maintenance, l’exploitant réalise un essai périodique sur les instruments de mesure de la puissance du cœur du réacteur. Au cours de cette opération, en raison d’un défaut de coordination avec une autre activité réalisée en parallèle, une alarme de surveillance du flux de neutron est rendue inopérante durant trente minutes.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’installation. Cependant, même s’il existe d’autres moyens de surveillance et d’alarme, cette situation aurait conduit à retarder l’action des opérateurs en cas d’évolution du flux de neutron.

En raison du non-respect des spécifications techniques d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires (INES).

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 22/09/2017