Non-respect des spécifications techniques d’exploitation relatif au dépassement de la valeur limite de la puissance thermique du cœur du réacteur n° 4

Publié le 30/09/2011

Centrale nucléaire du Bugey - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 19 septembre 2011, le réacteur n°4 de la centrale nucléaire du Bugey a dépassé pendant une période de 30 minutes la valeur limite de puissance thermique du cœur fixée à 100,4% de la puissance nominale, en atteignant une valeur de 101,6%.

Le réacteur n°4 de la centrale nucléaire du Bugey est un réacteur de type « eau pressurisée ». L’énergie thermique servant à la production d’électricité provient de la chaudière, ou circuit « primaire », où le combustible nucléaire est placé dans une cuve en acier et est immergé dans de l’eau maintenue à haute pression et haute température. Cette énergie thermique permet de produire de la vapeur par échange thermique avec un circuit dit « secondaire ». Les règles générales d’exploitation définissent des limites de fonctionnement, dont la puissance thermique du cœur.

Le 19 septembre 2011, alors que le réacteur était en production, l’exploitant a réalisé un essai périodique consistant notamment à refroidir l’eau contenue dans la cuve du réacteur tout en maintenant l’appel de vapeur. Lors de cet essai, l’organe de régulation de l’appel de vapeur du circuit secondaire s’est bloqué. Cette situation a conduit à une augmentation de la puissance thermique du cœur qui a dépassé les limites fixées par les spécifications technique d’exploitation.

Dès détection de l’événement, l’équipe de conduite a appliqué les actions qui ont permis de retrouver les conditions normales d’exploitation.

Cet évènement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement de l’installation.

En raison du non-respect des spécifications techniques d’exploitation, cet incident a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014