Non-respect des spécifications techniques d’exploitation du réacteur

Publié le 25/05/2020

Centrale nucléaire de Gravelines - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 29 avril 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Gravelines a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des spécifications techniques d’exploitation du réacteur 2 concernant la disponibilité d’un système de ventilation des locaux RRI.

Le circuit de refroidissement intermédiaire (RRI) permet de refroidir, en fonctionnement normal comme en situation accidentelle, l'ensemble des matériels et fluides des systèmes auxiliaires et de sauvegarde du réacteur. Le circuit RRI, situé en grande partie à l'extérieur de l'enceinte de confinement, est constitué de deux files séparées et redondantes, équipées chacune de deux pompes placées en parallèle. Un système de ventilation permet de maintenir la température des locaux dans une plage compatible avec le fonctionnement du circuit RRI.

Le 29 mars 2020, le réacteur 2 est à l’arrêt pour maintenance. Lors de la réalisation d’un essai périodique, un agent de terrain constate le mauvais fonctionnement d’un registre du système de ventilation des locaux RRI d’une de deux files. Les ventilateurs ne peuvent pas démarrer si ce registre est fermé. L’agent rédige donc une demande d’intervention pour régler le dysfonctionnement constaté. Le 19 avril 2020, un essai est réalisé, à sa périodicité hebdomadaire normale, qui démontre le bon fonctionnement du système de ventilation, bien qu’il n’y ait eu aucune intervention sur le registre.

Le 21 avril 2020, des agents se rendent sur le terrain pour faire un diagnostic du registre à l’origine du constat du 29 mars 2020. Un graissage et plusieurs manœuvres du registre sont alors effectués. Suite à cette intervention, le registre est laissé par erreur en position fermée.

Le 25 avril 2020, lors de la réalisation de l’essai périodique hebdomadaire, demandant notamment la mise en service du système de ventilation des locaux RRI, les ventilateurs d’une des files de ce système ne démarrent pas. Après analyse de la situation, les opérateurs décident de réaliser une manœuvre complète du registre qui a fait l’objet d’un entretien. Suite à cette action les ventilateurs démarrent. Pour une des deux files, le système de ventilation des locaux RRI a été indisponible pendant 5 jours, ce qui n’est pas autorisé par les spécifications techniques d’exploitation du réacteur.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, l’événement a affecté une fonction de sûreté liée au refroidissement du réacteur. En raison de la détection tardive de l’écart, l’ASN classe cet événement au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Il est à noter que du 21 au 25 avril 2020, les températures des locaux RRI sont restées dans une plage de fonctionnement compatible avec le fonctionnement du circuit RRI sans avoir eu besoin de la ventilation.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 25/05/2020