Non-respect des spécifications techniques d’exploitation du réacteur

Publié le 28/11/2017

Centrale nucléaire de Chooz B - Réacteurs de 1450 MWe - EDF

Le 14 novembre 2017, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chooz a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un évènement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des spécifications techniques d’exploitation du réacteur 2.

Le 12 novembre 2017, le réacteur 2 est en arrêt pour maintenance et renouvellement du combustible ; l’exploitant procède à la montée progressive en pression et en température du circuit primaire (circuit détenant les assemblages de combustible) en vue de son redémarrage.

Dans ce cadre un essai destiné à vérifier l’isolement entre le circuit primaire et le circuit qui assure le refroidissement du réacteur à l’arrêt est réalisé. La réalisation de cet essai autorise l’indisponibilité de deux pompes du système d’injection de sécurité, sous réserve de ne pas maintenir la température du circuit primaire à plus de 180 °C pendant plus d’une heure.

L’exploitant constate le dépassement de cette limite (184°C) pendant 1 h 26, avant de procéder au retour à la température spécifiée.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs. Il a néanmoins été classé au niveau 1 de l’échelle INES en raison du non-respect des spécifications techniques d’exploitation en vigueur.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 28/11/2017