Non-respect des règles générales d’exploitation

Publié le 24/07/2019

Centrale nucléaire du Tricastin - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 17 juillet 2019, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des règles générales d’exploitation (RGE) du réacteur 2 de la centrale nucléaire du Tricastin.

Le délai imposé par les RGE, pour procéder à la réparation et à la requalification des matériels du système de protection du réacteur (RPR) à la suite du dysfonctionnement d’un robinet d’injection d’eau de sécurité (RIS), n’a pas été respecté.

Le 14 juillet 2019, EDF procédait à des essais périodiques du système de protection du réacteur (RPR) consistant à vérifier le bon fonctionnement de certains équipements. Lors de la manœuvre, depuis le pupitre de la salle de commande, d’un robinet du système RIS, ce dernier ne s’est pas fermé.

Dans une première phase et dans le cas de ces anomalies, les RGE demandent une baisse de la pression et de la température du réacteur, que l’exploitant a engagée du 14 juillet au 15 juillet 2019.

Dans une seconde phase et seulement lorsque le réacteur est dans un état sûr, les RGE précisent que la réparation doit être effectuée dans un délai inférieur à 24 heures. Cette réparation et les contrôles associés n’ont pas pu être terminés avant le délai imposé par les RGE.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ou l’environnement.

En raison du non-respect des règles générales d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 24/07/2019