Non-respect des règles générales d’exploitation

Publié le 22/06/2017

Centrale nucléaire de Gravelines - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 16 juin 2017, l’exploitant de la centrale nucléaire de Gravelines a déclaré à l’Autorité de Sûreté Nucléaire un évènement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur n° 4.

Le réacteur n° 4 est à l’arrêt pour maintenance depuis le 14 avril 2017 dans le cadre d’une visite partielle. Le redémarrage de ce réacteur est en cours après son rechargement.

Le 13 juin 2017, lors d’une opération de remplissage du circuit primaire, EDF a détecté une augmentation de la concentration en bore [1] du circuit primaire qui dépasse la limite admise par les règles générales d’exploitation. La conduite à tenir dans ce cas est de retrouver une concentration conforme dans les 8 heures.

En raison de la configuration particulière du réacteur à ce stade de son redémarrage, l’exploitant a mis 28 heures pour retrouver une concentration en bore conforme.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs.

Cet évènement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES par l’exploitant en raison du non-respect de la conduite à tenir fixée par les règles générales d’exploitation.

 

[1] Le bore est un produit neutrophage qui est utilisé afin de contrôler la réaction nucléaire en chaine. Lorsque la concentration en bore dans les circuits est trop importante, il y a un risque de cristallisation du bore entrainant un mauvais fonctionnement de certains équipements.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 22/06/2017