Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Non-respect des règles générales d’exploitation lors d’une activité de maintenance

Publié le 05/04/2012

Centrale nucléaire de Gravelines - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 20 janvier 2012, un chantier de remplacement d’une porte anti souffle est programmé dans un local équipé de détecteurs incendie. Afin de réaliser l’intervention, ceux-ci sont inhibés en accord avec les opérateurs de la salle de commande. Cette pratique est prévue dans les règles générales d’exploitation à condition qu’une présence humaine permanente soit assurée.

Or les intervenants quittent le chantier à 10h45 sans que les capteurs soient à nouveau opérationnels. Sans nouvelle au moment de la pause méridienne, la salle de commande envoie un agent sur place qui constate l’absence réelle des intervenants. Les détecteurs incendie sont réactivés à 12h52.

Cet incident n’a eu aucune conséquence réelle en termes de sûreté. Il s’agit toutefois d’un non respect d’une prescription particulière des règles générales d’exploitation relative au risque incendie.

Dans un premier temps, l’exploitant avait classé cet événement au niveau 0 de l’échelle INES. Suite à l’analyse de l’ASN, il a reclassé cet incident au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014