Non-respect des règles d’exploitation lors de la fin d’une phase de conduite incidentelle et accidentelle du réacteur 2

Publié le 05/10/2020

Centrale nucléaire de Flamanville - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 11 septembre 2020, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect de la conduite à tenir prévue par les règles générales d’exploitation du réacteur 2.

Les règles générales d’exploitation sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent notamment les règles à respecter selon l’état de l’installation. Elles distinguent la conduite normale, qui permet à l’exploitant d’exploiter son installation dans des limites garantissant la sûreté, de la conduite incidentelle et accidentelle, qui a pour objet de stabiliser le réacteur lorsqu’il est affecté par un événement. Lorsque la stabilisation est obtenue, le retour à la conduite normale est autorisé à la condition que l’installation respecte les exigences d’un état standard des règles générales d’exploitation.

Le 2 septembre 2020, le réacteur 2 de la centrale de Flamanville était en arrêt pour maintenance et le combustible était chargé dans la cuve. Un événement survenu au cours de la nuit[1] a amené l’exploitant à appliquer les règles de conduite incidentelle et accidentelle. Après stabilisation du réacteur, le retour à la conduite normale a été autorisé par l’exploitant, qui a considéré l’installation conforme à l’état « circuit primaire ouvert ».

EDF a détecté après analyse que cet état n’était pas adapté, notamment en raison de l’absence effective d’ouverture de ce circuit. Dans cette configuration, les procédures opérationnelles appliquées par l’exploitant n’étaient pas adéquates.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel et l’environnement. Cependant, compte tenu du non-respect des règles générales d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

EDF a remis l’installation en conformité avec l’état « circuit primaire ouvert » le 3 septembre 2020. Une inspection sera réalisée par l’ASN avant le redémarrage du réacteur 2 afin de contrôler la gestion de cet événement par l’exploitant.

 

en savoir plus

Publié le 23/09/2020

Centrale nucléaire de Flamanville - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Mise en service intempestive de l’injection de sécurité du réacteur 2

Le 4 septembre 2020, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à la mise en service de l’injection de sécurité du réacteur 2, qui a conduit au déversement d’eau du circuit primaire dans l’enceinte de confinement.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 05/10/2020