Non-respect des modalités de fonctionnement du circuit de refroidissement intermédiaire (RRI) des réacteurs 4 et 5

Publié le 23/08/2018

Centrale nucléaire du Bugey - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 13 août 2018, la centrale nucléaire de Bugey a détecté que le fonctionnement dit « mutualisé » du système RRI pour les réacteurs 4 et 5 ne respectait pas les exigences liées à sa mise en œuvre définies par les règles générales d’exploitation.

Le circuit de refroidissement intermédiaire (RRI) permet de refroidir, en fonctionnement normal, comme en situation accidentelle, l’ensemble des matériels et fluides des systèmes auxiliaires et de sauvegarde du réacteur. Le circuit RRI comprend, par réacteur, deux pompes et deux échangeurs disposés en parallèle (voies A et B). Deux configurations sont possibles :

  • le fonctionnement « réacteurs séparés » dans lequel les systèmes RRI des deux réacteurs sont entièrement indépendants ;
  • le fonctionnement « mutualisé » dans lequel les systèmes RRI des deux réacteurs communiquent entre eux. Ce mode de fonctionnement est mis en œuvre lorsqu’une pompe ou un échangeur RRI sur un des réacteurs est indisponible.

Le réacteur 5 est à l’arrêt pour rechargement du combustible. Depuis le 6 août 2018, le combustible du réacteur est déchargé et stocké dans la piscine du bâtiment combustible. Dans cet état, une seule voie du circuit RRI (une pompe et un échangeur) est requise.

Dans le cas présent, seule la voie B du circuit RRI est disponible. En effet, des travaux sont en cours sur le groupe électrogène de secours de la voie A, qui ne peut donc plus secourir la pompe RRI de la voie A en cas de perte des alimentations électriques externes. En application des règles générales d’exploitation, la voie A doit alors être considérée comme indisponible.

Le 12 août 2018, une opération de nettoyage sur l’un des deux échangeurs du circuit RRI du réacteur 4 du CNPE du Bugey est prévue. Pensant que les deux voies du circuit RRI du réacteur 5 sont pleinement disponibles, cette opération de nettoyage est autorisée sous couvert du basculement en fonctionnement « mutualisé » du RRI.

Le 13 août 2018, il est identifié que la pompe RRI voie A du réacteur 5 devait être considérée comme indisponible. Dans ces conditions, le fonctionnement « mutualisé » n’était pas possible.

En raison du non-respect des règles générales d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 23/08/2018