Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Non-respect des conditions de rejet des effluents radioactifs gazeux

Publié le 26/10/2016

Centrale nucléaire de Golfech - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 21 octobre 2016, l’exploitant de la centrale nucléaire de Golfech a déclaré à l’ASN un événement significatif pour l’environnement relatif au non-respect des conditions de rejet des effluents radioactifs gazeux lors d’une manœuvre d’exploitation courante.

En fonctionnement normal, la centrale nucléaire de Golfech est autorisée à rejeter dans l’environnement des effluents radioactifs dans des conditions fixées par l’arrêté du 18 septembre 20061. En particulier, l’activité volumique des effluents gazeux radioactifs rejetés à la cheminée prévue à cet effet ne doit pas dépasser le seuil de 4 MBq/m3.

Le circuit de traitement des effluents primaires assure le stockage, le contrôle et le traitement des effluents liquides du circuit primaire. Il permet notamment de dégazer régulièrement en hydrogène les effluents du circuit primaire.

Le 19 octobre à 18h55, l’exploitant a débuté la mise en service de l’installation de dégazage des effluents du circuit primaire du réacteur n° 1. A 19h58, l’alarme relative au dépassement du seuil réglementaire de 4 MBq/m3 à la cheminée de rejet est apparue. L’équipe en charge de la conduite des installations a immédiatement arrêté les opérations de traitement des effluents primaires ; l’alarme a cessé à 20h00.

L’activité totale rejetée à la cheminée a été évaluée à 136 GBq soit 0,3 % de l’activité annuelle autorisée par l’arrêté du 18 septembre 2006.

La surveillance de la radioactivité réalisée en limite du site et autour de la centrale nucléaire n’a mis en évidence aucune élévation de l’activité ambiante.

L’exploitant analyse actuellement les causes profondes de l’événement ayant conduit au non-respect des conditions réglementaires de rejet des effluents radioactifs gazeux pendant deux minutes. L’installation de dégazage à l’origine de l’événement est actuellement maintenue à l’arrêt.

L’événement a été déclaré à l’ASN dans les délais réglementaires.

Du fait de la durée limitée du rejet, cet événement n’a pas eu de conséquence réelle sur le personnel, sur l’environnement et sur la sûreté de l’installation. L’ASN classe cet événement au niveau 0 de l'échelle internationale des événements nucléaires INES.

1. Arrêté du 18 septembre autorisant Electricité de France à poursuivre les prélèvements d’eau et les rejets d’effluents liquides et gazeux pour l’exploitation du site nucléaire de Golfech

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 26/10/2016