Non-respect des conditions de mises en œuvre d’une modification temporaire des règles générales d’exploitation

Publié le 22/01/2021

Centrale nucléaire de Flamanville - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 12 janvier 2021, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à un non-respect des conditions de mises en œuvre d’une modification temporaire des règles générales d’exploitation.

Les règles générales d’exploitation sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite associées.

Le 24 novembre 2020, l’ASN a autorisé EDF à mettre en œuvre une modification temporaire d’une prescription de conduite relative aux fuites entre les circuits primaire et secondaire. Cette modification permettait à EDF de bénéficier d’un assouplissement des critères de suivi de l’évolution de ces fuites pendant la phase de montée en puissance du réacteur 2. A l’appui de sa demande, EDF s’était engagée à respecter différentes mesures compensatoires, dont la surveillance en continu de ce débit de fuite, ainsi que la mise en œuvre de spécifications chimiques particulières du circuit primaire, portant sur les concentrations en bore et lithium.

Le 12 décembre 2020, la modification temporaire a été mise en application par EDF, qui s’est assurée du respect des mesures compensatoires. Néanmoins, début janvier, l’exploitant a retiré l’enregistreur spécifique mis en place pour surveiller le débit de fuite entre les circuits primaire et secondaire, afin d’en vérifier l’étalonnage. De plus, les spécifications chimiques particulières relatives à la concentration en lithium dans le circuit primaire n’ont pas été respectées. Dans les deux cas, les intervenants n’avaient pas identifié la nécessité de ces actions vis-à-vis de la modification temporaire des règles générales d’exploitation.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les personnes et l’environnement. Toutefois considérant les conséquences potentielles sur la sûreté du réacteur, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

EDF a remis en service un nouvel enregistreur dès le 7 janvier 2021 et la teneur en lithium dans le circuit primaire a été rétablie dès le 9 janvier 2021. La modification temporaire des règles générales d’exploitation est quant à elle toujours en vigueur jusqu’à début février.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 22/01/2021