Non-respect des spécifications techniques d’exploitation relatif à l’indisponibilité des deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel du réacteur 2

Publié le 07/04/2020

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 31 mars 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine a déclaré à l’ASN un évènement significatif portant sur l’indisponibilité des deux groupes électrogènes de secours du réacteur 2.

Chacun des réacteurs à eau sous pression des centrales nucléaires françaises dispose de deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel. Ces équipements assurent de façon redondante l’alimentation électrique de certains systèmes de sûreté en cas de défaillance des alimentations électriques externes.

Le 25 mars 2020, dans le cadre de l’arrêt pour visite décennale du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, des activités de maintenance étaient en cours sur l’un des deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel, ainsi que sur un tableau électrique alimentant des systèmes auxiliaires de sûreté. La réalisation de ces activités est en partie conditionnée, en application des spécifications techniques d’exploitation du réacteur, à la disponibilité du second groupe électrogène de secours.

Or, le même jour, l’exploitant a détecté que ce second groupe électrogène de secours était indisponible, en raison d’une fuite sur son circuit d’eau de refroidissement. Cette fuite était liée à l’ouverture, par erreur, d’une vanne de vidange.

En cas de perte de l’alimentation électrique principale, le fonctionnement de ce groupe électrogène de secours à moteur diesel n’aurait pas été garanti, ce qui aurait pu notamment affecter l’alimentation des pompes de refroidissement de la piscine d’entreposage des assemblages de combustible.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les personnes et l’environnement. Toutefois, il a affecté la fonction de sûreté liée au refroidissement de la piscine d’entreposage des assemblages de combustible. Au regard de l’indisponibilité des équipements concernés, cet évènement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

La vanne concernée a été refermée le 26 mars 2020, ce qui a permis de réalimenter le circuit de refroidissement du groupe électrogène de secours et de rétablir sa disponibilité.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 07/04/2020