Non-respect des spécifications techniques d’exploitation du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine

Publié le 27/02/2020

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 14 février 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect du délai de repli du réacteur 2.

Le 8 février 2020, lors d’un essai consistant à vérifier le bon fonctionnement des automatismes de sauvegarde du réacteur, l’exploitant a constaté l’impossibilité de procéder à la fermeture de deux robinets d’alimentation en eau d’un des quatre générateurs de vapeur. Les générateurs de vapeur permettent d’évacuer l’énergie produite par le réacteur par transformation de l’eau d’alimentation en vapeur, qui entraîne la turbine et l’alternateur. En cas d’accident il peut être nécessaire d’interrompre l’alimentation en eau d’un générateur de vapeur afin notamment d’éviter un refroidissement trop important du circuit primaire.

Les spécifications techniques d’exploitation en vigueur demandaient, dans le cas présent, de procéder à la réparation sous huit heures des équipements concernés ou, à défaut, d’engager la mise à l’arrêt du réacteur. L’exploitant a immédiatement procédé à des investigations afin de déterminer l’origine du dysfonctionnement constaté.

Après plusieurs interventions, le fonctionnement satisfaisant de ces équipements n’a pu être retrouvé qu’au-delà du délai de huit heures spécifié (dépassement de quarante-sept minutes).

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois au regard du dépassement du délai pour initier le repli du réacteur, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 27/02/2020