Non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur 1 relatives à l’étanchéité de la troisième barrière de confinement

Publié le 26/05/2020

Centrale nucléaire de Flamanville - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 4 mai 2020, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect d’une règle générale d’exploitation du réacteur 1 concernant l’étanchéité de la troisième barrière de confinement.

Les règles générales d’exploitation sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite associées. Elles spécifient notamment, selon l’état du réacteur, les matériels requis pour assurer le maintien dans un état sûr de l’installation. Elles interdisent enfin les opérations qui auraient pour effet de dégrader certaines fonctions de sûreté. Ainsi les opérations sur les circuits secondaires du réacteur, participant à la troisième barrière de confinement, ne sont pas autorisées avant le déchargement du réacteur, lorsque la puissance résiduelle du combustible est importante, mais elles sont en revanche autorisées après le rechargement, lorsque la puissance résiduelle est plus faible.

EDF a détecté le 19 avril 2020 que cette dernière règle n’a pas été respectée à deux reprises au cours de l’arrêt du réacteur 1. Entre le 27 janvier 2020 et le 25 février 2020, deux opérations ont été réalisées sur les circuits secondaires du réacteur, affectant l’étanchéité de la troisième barrière de confinement. Ces opérations ont été décidées par l’exploitant après considération, d’une part qu’aucun déchargement n’était alors prévu, et d’autre part que la faible puissance résiduelle du cœur était proche des puissances usuellement observées après rechargement. Toutefois, ces opérations dérogeant aux règles générales d’exploitation du réacteur n’auraient pas dû être réalisées sans une analyse de risque formalisée et une autorisation spécifique de l’ASN.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel et l’environnement. Cependant, compte tenu de la dégradation prolongée de l’étanchéité de la troisième barrière de confinement, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 26/05/2020