Non-respect de deux règles de sûreté lors d’un transport de substances radioactives au sein du centre de Cadarache

Publié le 11/10/2018

Eole - Réacteur de recherche - CEA

Minerve - Réacteur de recherche - CEA

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été informée le 2 octobre 2018 par le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) que, lors d’un transport de substances radioactives interne au centre de Cadarache, deux exigences de sûreté concernant ce type de transport n’avaient pas été respectées.

Le 27 septembre 2018, les installations Éole et Minerve, anciens réacteurs de recherche aujourd’hui à l’arrêt définitif, ont expédié un colis de type TNBGC-1 contenant des matières uranifères vers l’installation d’entreposage Magenta. Ces installations sont toutes situées dans le centre CEA de Cadarache. Il s’agit donc d’un transport dit « interne », ne passant pas sur la voie publique. Lors de la manutention du colis préalablement à ce transfert, une plaque de protection en aluminium de la cage externe de l’emballage, destinée à empêcher tout contact physique des opérateurs avec le colis, compte tenu du risque de brûlure, a été détériorée puis retirée. Par ailleurs, les mesures de température de la surface externe du colis, requises avant le transport, n’ont pas été effectuées. Ces écarts aux règles de sûreté n’ont été détectés qu’après le transport.

Cet événement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté, la sécurité des personnes ou l’environnement.

En raison de la réalisation d’un transport interne au centre de Cadarache malgré l’absence d’un dispositif de protection prévu dans le certificat d’agrément du colis, et compte tenu de la réalisation incomplète des contrôles préalables au transport prévus dans sa notice d’utilisation, l’ASN classe cet événement significatif au niveau 1 de l’échelle INES, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 11/10/2018