Non-respect d’une mesure compensatoire prévue dans les spécifications techniques d’exploitation

Publié le 04/05/2020

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 27 avril 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté, relatif à l’indisponibilité de plusieurs chaînes de mesure du système de surveillance de la radioactivité du réacteur 4.

Les chaînes de mesure du système de surveillance de la radioactivité (KRT) permettent de surveiller les rejets radioactifs et les niveaux d’activité à l’intérieur des bâtiments et sur le site. Les chaînes concernées lors de cet événement sont dédiées au contrôle de la mesure d’activité dans l’enceinte du bâtiment du réacteur et à la cheminée du bâtiment des auxiliaires nucléaires commun aux réacteurs 3 et 4.

Le 20 avril 2020, le réacteur 4 était à l’arrêt pour maintenance et rechargement du combustible. Une opération de maintenance était prévue sur certains tableaux électriques, qui alimentent notamment les chaînes de mesure de la radioactivité. Conformément aux spécifications techniques d’exploitation, des balises mobiles de mesure de radioactivité ont été mises en place pour pallier la perte des chaînes de mesure principales durant l’opération de maintenance.

Une des étapes de l’opération de maintenance nécessitait la coupure d’alimentation électrique et a provoqué l’indisponibilité des chaînes de mesure principales conformément à l’attendu. Toutefois, les balises mobiles de mesure étaient raccordées de façon erronée aux mêmes tableaux électriques et ont également été privées d’alimentation électrique. L’ensemble des dispositifs de mesure de radioactivité concernés, fixes et mobiles, a donc été indisponible pendant deux heures. La surveillance de l’activité des rejets à la cheminée du bâtiment des auxiliaires nucléaires est toujours restée opérationnelle grâce aux chaînes de mesure de la radioactivité du réacteur 3.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, l’événement a affecté la fonction de sûreté liée au confinement du réacteur. En raison de l’indisponibilité de systèmes de sûreté associés, l’ASN classe au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Dès la détection de la perte des balises mobiles de mesure, le personnel présent dans le bâtiment réacteur a été rapidement évacué et les tableaux électriques ont été remis sous tension sous deux heures.

 

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 04/05/2020