Non-respect d’une mesure compensatoire liée à une modification temporaire des règles générales d’exploitation

Publié le 19/08/2020

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 11 août 2020, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect d’une mesure compensatoire liée à une modification temporaire des règles générales d’exploitation.

Les règles générales d’exploitation sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite associées. Des aménagements temporaires de ces règles peuvent être accordés à l’exploitant sous réserve de la mise en œuvre de mesures compensatoires.

Les réacteurs nucléaires sont alimentés par le réseau électrique externe, à travers deux transformateurs indépendants : un transformateur dit « de soutirage » et un transformateur de secours dit « auxiliaire ».

Lorsqu’un réacteur est en fonctionnement, le transformateur de soutirage et le transformateur auxiliaire doivent être disponibles en permanence. Afin de pouvoir réaliser des opérations de maintenance sur le transformateur auxiliaire du réacteur n° 1 en parallèle de travaux de rénovation sur la ligne électrique externe principale du réacteur n° 3, l’exploitant a obtenu l’autorisation de modifier temporairement les règles générales d’exploitation du réacteur n° 1 pour autoriser la mise hors service du transformateur auxiliaire. Cette opération était autorisée sous réserve, notamment, que les travaux sur le transformateur auxiliaire ne durent pas plus longtemps et n’augmentent pas le délai durant lequel cette voie d’alimentation électrique de la centrale n’était pas disponible.

Le 2 août 2020, le transformateur auxiliaire du réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Paluel a été mis hors tension. Lorsque les travaux de rénovations sur la ligne externe principale du réacteur n° 3 se sont terminés, le 7 août 2020, le transformateur auxiliaire n’a pas pu être remis sous tension, les travaux de maintenance le concernant n’étant pas achevés. Il a été remis en service avec un retard de quelques heures.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel et l’environnement. Néanmoins, en raison de l’augmentation du délai pendant lequel l’une des alimentations électriques externes du réacteur n° 1 était indisponible, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 19/08/2020