Non- respect d’exigences associées à des matériels classés pour fonctionner aux conditions accidentelles du réacteur 1

Publié le 28/01/2020

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 10 janvier 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine a reclassé au niveau 1 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté, déclaré à l’ASN le 20 décembre 2019 au niveau 0, relatif au non-respect d’exigences associées à des matériels classés pour fonctionner aux conditions accidentelles du réacteur 1, et notamment des soupapes de protection du circuit primaire principal.

Le circuit primaire principal permet de refroidir le combustible contenu dans la cuve du réacteur en cédant sa chaleur par l’intermédiaire des générateurs de vapeur. Il est équipé de soupapes de protection contre les surpressions, dont l’ouverture et la fermeture doivent pouvoir être commandées depuis la salle de commande du réacteur.

Lors de l’arrêt pour visite décennale du réacteur 1 qui s’est déroulé d’avril à septembre 2019, l’exploitant a constaté des défauts sur des câbles électriques contribuant à la commande de certains équipements, dont des soupapes de protection du circuit primaire. Ces défauts auraient pu remettre en cause la mise en œuvre de ces matériels en cas de séisme ou de situation accidentelle comportant une dégradation de l’ambiance thermique dans le bâtiment réacteur et ainsi ne pas garantir le retour du réacteur vers un état sûr en cas d’accident grave.

L’origine de ces écarts serait liée à l’utilisation d’un outillage inadéquat lors des interventions de maintenance précédentes sur ces équipements électriques.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois il a affecté les fonctions de sûreté liées au confinement et au refroidissement du réacteur. Au regard de l’indisponibilité des équipements concernés, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Avant la remise en service du réacteur 1 à l’issue de son arrêt pour visite décennale, l’ASN s’est assurée auprès de l’exploitant de la remise en état des équipements concernés. Elle a également vérifié l’utilisation d’un outillage adéquat lors des dernières interventions de maintenance sur les équipements similaires du réacteur 2.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 28/01/2020