Mise en service intempestive de l’injection de sécurité du réacteur 2

Publié le 23/09/2020

Centrale nucléaire de Flamanville - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 4 septembre 2020, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à la mise en service de l’injection de sécurité du réacteur 2, qui a conduit au déversement d’eau du circuit primaire dans l’enceinte de confinement.

Le circuit d’injection de sécurité permet, en cas de fuite du circuit primaire, d’injecter de l’eau borée dans le réacteur afin de maintenir le refroidissement du cœur. Le système de protection du réacteur, qui est un système d’instrumentation et de contrôle-commande, assure quant à lui la détection de situations anormales et le déclenchement d’actions de protection telles que l’injection de sécurité. Le déclenchement de ces actions repose sur le traitement électronique des informations transmises par des capteurs de différentes natures (sonde de température, de niveau d’eau, de pression...).

Le 2 septembre 2020, le réacteur 2 de la centrale de Flamanville était en arrêt pour maintenance et le combustible était chargé dans la cuve. Lors de la réalisation d’une activité de maintenance sur l’instrumentation du réacteur 2, deux armoires électriques permettant l’alimentation des capteurs du système de protection du réacteur ont été mises hors service, ce qui a entrainé le déclenchement de toutes les actions de protection du réacteur. L’injection de sécurité a notamment été mise en service pendant un peu moins d’une heure. Les alarmes reportées en salle de commande ont conduit l’exploitant à appliquer les règles applicables à la gestion des situations incidentelles et accidentelles.

Cet événement n’a pas eu de conséquences pour les personnes et l’environnement. Néanmoins, en raison des multiples défaillances organisationnelles à l’origine de cet évènement, celui-ci a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

L’application des règles applicables à la conduite du réacteur a permis à l’exploitant de rétablir une configuration normale d’exploitation. L’installation a été nettoyée après collecte de l’eau déversée et l’exploitant s’est assuré de la conformité des matériels concernés. Une inspection sera réalisée par l’ASN avant le redémarrage du réacteur afin de contrôler que les actions réactives nécessaires ont été bien définies et mises en œuvre.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 23/09/2020