Mise à l’arrêt temporaire du refroidissement du réacteur 1 lors d’un arrêt pour maintenance

Publié le 11/03/2019

Centrale nucléaire de Fessenheim - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 22 février 2019, l’exploitant de la centrale nucléaire de Fessenheim a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif relatif à la mise à l’arrêt volontaire de la fonction de refroidissement du réacteur 1 après les opérations de rechargement de combustible.

Le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Fessenheim est à l’arrêt depuis le 19 janvier 2019, dans le cadre d’une opération programmée de rechargement du combustible et de maintenance des installations. Le rechargement du combustible s’est achevé jeudi 21 février 2019. Dans cet état du réacteur, la cuve est encore ouverte, la réaction nucléaire n’a pas débuté, la puissance résiduelle du combustible est faible et le refroidissement du cœur est assuré par circulation d’eau par le système de refroidissement du réacteur à l’arrêt (RRA).

Le 22 février 2019, lors d’une opération de nettoyage du fond de la piscine du réacteur, le robot de nettoyage a chuté dans la cuve et a été entraîné au niveau d’une tuyauterie de refroidissement de la cuve du réacteur, où il a été immobilisé par sa corde d’attache. Le retrait du robot a nécessité l’arrêt, pendant 13 minutes, de la pompe assurant la circulation d’eau de refroidissement du cœur du réacteur. L’arrêt de cette pompe lorsque le combustible est en cuve est contraire aux spécifications techniques d’exploitation.

Durant l’événement, la température de l’eau de refroidissement du cœur du réacteur n’a pas évolué significativement, compte tenu du fait que le réacteur était à l’arrêt depuis plusieurs semaines et que la puissance résiduelle à évacuer était très limitée.

Cet événement n’a pas eu de conséquence réelle sur la sûreté de l’installation, compte tenu de la durée limitée de l’arrêt du système de refroidissement. Cependant, les conséquences potentielles auraient pu conduire à l’indisponibilité du circuit RRA sur une durée nécessitant alors l’engagement des procédures incidentelles de mise en œuvre de moyens de secours de refroidissement du cœur du réacteur.

Cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires (INES).

Une inspection de l’ASN a été diligentée sur site le 26 février 2019 pour examiner de manière plus précise les circonstances de cet événement.

Inspection du 26/02/2019

Centrale nucléaire de Fessenheim - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Suite à déclaration d'ESS niveau 1
Télécharger

INSSN-STR-2019-0727

(PDF - 158,33 Ko)

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 20/03/2019