Tenue insuffisante au séisme d’une partie de la digue du canal de Donzère-Mondragon : l’ASN impose la mise à l’arrêt provisoire de la centrale nucléaire du Tricastin

Publié le 28/09/2017

Centrale nucléaire du Tricastin - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Par décision du 27 septembre 2017, l’ASN a imposé à EDF la mise à l’arrêt provisoire des quatre réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin dans les délais les plus courts.

Le 18 août 2017, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à un risque de rupture d’une partie de la digue du canal de Donzère-Mondragon pour les séismes les plus importants étudiés dans la démonstration de sûreté nucléaire.

L’inondation en résultant pourrait conduire à un accident de fusion du combustible nucléaire des quatre réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin et rendrait particulièrement difficile la mise en œuvre des moyens de gestion d’urgence internes et externes.

À la demande du collège de l’ASN, EDF a été auditionnée le 26 septembre 2017 et a apporté des éléments complémentaires. L’ASN considère que ces éléments ne permettent pas d’écarter le risque à court terme.

EDF devra compléter ses investigations géotechniques afin de caractériser plus finement la constitution de la partie de la digue concernée et procéder, avant le redémarrage des réacteurs, aux renforcements nécessaires pour assurer la résistance de la digue au séisme maximal retenu dans la démonstration de sûreté nucléaire.

*

Areva a également été auditionnée par le collège de l’ASN le 26 septembre 2017 sur les conséquences d’une rupture d’une partie de la digue sur les installations qu’elle exploite sur le site du Tricastin.

L’ASN prescrit les mesures adaptées aux risques présentés par les installations d’Areva. Ainsi, elle demande la mise à niveau des moyens de limitation des conséquences des rejets chimiques pour les installations W et Comurhex 1. La reprise de l’activité de Comurhex 1, actuellement à l’arrêt, est conditionnée à cette mise à niveau.

*

L’ASN reclasse l’événement significatif déclaré par EDF au niveau 2 de l’échelle INES.

En savoir plus :

Publié le 28/09/2017

Décisions de l'ASN

Décision n° 2017-DC-0606 de l’ASN du 27 septembre 2017

Décision n° 2017-DC-0606 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 27 septembre 2017 prescrivant la mise à l’arrêt à titre provisoire des quatre réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin (INB n° 87 et 88) exploités par Électricité de France

_________________________________

Contact presse :

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 28/09/2017