Indisponibilité prolongée d’un capteur de niveau d’eau dans le circuit primaire du réacteur

Publié le 26/06/2020

Centrale nucléaire du Tricastin - Réacteurs de 900 MWe - EDF

EDF a déclaré à l’ASN, le 3 juin 2020, un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité d’un capteur de mesure du niveau d’eau du circuit primaire du réacteur 3, pendant une durée supérieure à celle autorisée par les spécifications techniques d’exploitation (STE) du réacteur. Après investigation, cette déclaration a été complétée le 18 juin 2020.

Le niveau d’eau dans le circuit primaire du réacteur est mesuré par plusieurs capteurs redondants et indépendants. Ces capteurs permettent de détecter une baisse éventuelle du niveau d’eau et de garantir l’immersion et le refroidissement du combustible nucléaire.

Le 31 mai 2020, alors que le réacteur est à la fin de son arrêt pour maintenance et rechargement partiel en combustible, le combustible étant présent en cuve et le couvercle de la cuve reposé, l’exploitant procède au remplissage du circuit primaire. Au cours d’une phase de réglage de deux des capteurs de mesure du niveau d’eau, prévue par les procédures de remplissage du circuit, il est mis en évidence des mesures significativement décalées entre les deux capteurs. Les investigations ont montré que l’un des deux capteurs ne donnait pas une mesure correcte du niveau d’eau, en raison d’une mauvaise configuration de certaines portions du circuit. Cette anomalie a été corrigée le 1er juin 2020, environ 28 heures et 30 minutes après sa détection alors que les STE prévoient, dans un tel cas, une remise en conformité du capteur sous 24 heures.

De plus, le 3 juin 2020, un essai périodique est réalisé sur ce même capteur, dans le cadre du redémarrage du réacteur. Celui-ci met en évidence que le capteur était en fait affecté d’une deuxième cause d’indisponibilité, occasionnée le 15 avril 2020, lors de la réalisation d’un contrôle d’étalonnage durant l’arrêt du réacteur. Le bon fonctionnement du capteur a finalement été rétabli environ 4 heures plus tard, le 3 juin 2020.

La vérification des différentes phases du redémarrage du réacteur a montré que le capteur affecté était requis par les STE depuis le 27 mai 2020 ; il a donc été indisponible entre le 27 mai 2020 et le 3 juin 2020. Or, comme mentionné ci-avant, en cas d’indisponibilité ou d’avarie affectant le capteur concerné, les STE prévoient une remise en service du capteur sous 24 heures.

Aucune anomalie susceptible d’affecter le niveau d’eau du circuit primaire ne s’étant produite pendant cette période d’indisponibilité, cet événement n’a pas eu de conséquence directe sur l’installation, les salariés ou sur l’environnement.

Toutefois, en raison d’une durée d’indisponibilité d’un capteur de niveau d’eau du circuit primaire significativement supérieure à la durée préconisée par les spécifications techniques d’exploitation, cet événement est classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 29/06/2020