Indisponibilité du système d’appoint en bore du circuit primaire du réacteur 5 de la centrale nucléaire du Bugey

Publié le 25/11/2019

Centrale nucléaire du Bugey - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 15 novembre 2019, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité du système d’appoint en bore du circuit primaire du réacteur 5.

Sur les réacteurs à eau sous pression exploités par EDF, le circuit primaire principal contient de l’eau sous pression qui s’échauffe au contact des éléments de combustible. Le bore est un élément chimique ayant la propriété d’absorber les neutrons produits par la réaction nucléaire. Il est mélangé à l’eau du circuit primaire et permet ainsi de contrôler et le cas échéant d’arrêter la réaction nucléaire.

Le 12 novembre 2019 matin, EDF réalise des manœuvres d’exploitation sur le système d’appoint en bore du circuit primaire du réacteur 5 de la centrale nucléaire du Bugey. A cette occasion, il est constaté qu’une vanne ne peut être ouverte et elle est alors considérée comme bloquée en position fermée au vu de l’indicateur local de position. Une demande d’intervention est émise pour sa remise en conformité.  

L’après-midi, les investigations menées par le service conduite mettent en évidence que cette vanne, est en réalité passante. Cette situation crée un contournement de la ligne de borication et ne permet plus d’obtenir le débit minimal requis d’appoint en bore du circuit primaire.

Cet écart conduit à rendre indisponible le système d’appoint en bore du circuit primaire du réacteur 5, qui est alors en fonctionnement, ce qui n’est pas autorisé par les spécifications techniques d’exploitation.

Cette indisponibilité n’est identifiée que le lendemain, à la suite d’une analyse de l’évènement par la filière indépendante de sûreté.

Dès l’identification de cette indisponibilité, EDF ferme partiellement une vanne située en amont de la vanne bloquée passante, permettant ainsi de retrouver une alimentation en bore du circuit primaire du réacteur 5 conforme.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs.

En raison de la détection tardive de cet écart et du non-respect des spécifications techniques d’exploitation qui en découle, cet incident a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 25/11/2019