Indisponibilité de l’alarme de contrôle du flux de neutrons

Publié le 07/10/2019

Centrale nucléaire de Cattenom - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 30 septembre 2019, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cattenom a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté, concernant l’indisponibilité d’une alarme de surveillance du flux neutronique du réacteur.

Les spécifications techniques d’exploitation imposent à l’exploitant de surveiller en permanence le flux des neutrons émis par le cœur du réacteur afin de pouvoir contrôler toute augmentation intempestive de celui-ci. Il dispose pour cela de moyens de mesures et d’alarmes.

Le 26 septembre 2019, alors que le réacteur 3 est à l’arrêt pour maintenance et que les opérations de rechargement du combustible sont en cours, l’exploitant ne procède pas au bon paramétrage d’une alarme associée aux mesures du flux de neutrons, ce qui a conduit à défiabiliser celle-ci.

Dès la détection de l’écart, cinq heures plus tard, l’exploitant a remis en conformité cette alarme.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs. Les autres dispositifs de maîtrise de l’augmentation incontrôlée du flux de neutrons étaient en place, toutefois l’écart aurait conduit à retarder l’action des opérateurs.

En raison du caractère tardif de la détection de la situation, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle de l'échelle internationale des événements nucléaires (INES).

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 07/10/2019