Indisponibilité d’une source d’alimentation électrique de secours du réacteur 1

Publié le 08/10/2020

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 29 septembre 2020, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité d’une source électrique de secours du réacteur 1.

Chaque réacteur à eau sous pression est équipé de deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel qui peuvent assurer, de façon redondante, l’alimentation électrique de certains systèmes de sûreté en cas de défaillance des alimentations électriques externes du site. La centrale de Paluel dispose également d’une turbine à combustion pouvant être connectée à l’un des réacteurs en substitution d’un groupe électrogène, afin de pallier l’indisponibilité d’un de ces matériels ou pour réaliser une opération de maintenance programmée.

Le 22 septembre 2020, le réacteur 1 de Paluel était en production. A 22h15, l’un des deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel de ce réacteur a été consigné afin d’effectuer une opération de maintenance. EDF a connecté la turbine à combustion afin de pallier l’indisponibilité de ce groupe électrogène pendant la réalisation des travaux.

Afin de s’assurer du bon fonctionnement de la turbine à combustion, EDF a réalisé un essai visant à alimenter un tableau électrique de secours. L’essai ne s’est pas révélé concluant, et le groupe électrogène de secours à moteur diesel étant consigné, le tableau électrique de secours s’est retrouvé non alimenté. Cette situation a entrainé la mise en route automatique de matériels de secours alimentés par vapeur et a conduit l’exploitant à appliquer les procédures de conduite relatives aux situations incidentelles et accidentelles.

Cet évènement n’a pas eu de conséquence pour les personnes et l’environnement. Néanmoins, en raison de la dégradation de la défense en profondeur, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires INES.

L’exploitant a retrouvé une situation normale de fonctionnement le 23 septembre 2020 aux alentours de midi, après avoir reconnecté le groupe électrogène de secours. L’opération de maintenance correspondante a été reportée. Les premières investigations menées par l’exploitant ont remis en cause la configuration de la turbine à combustion préalablement à l’essai. Cette turbine a fait l’objet d’un nouvel essai, qui s’est cette fois-ci révélé concluant.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 08/10/2020